Collaboration spéciale Les citoyens de Saint-Léonard doivent attendre plus d'une heure chaque jour avant l'ouverture du CLSC pour obtenir un ticket pour les prélèvements.

Les usagers du centre de prélèvement du CLSC Saint-Léonard doivent faire la queue dès l’aube pour une simple prise de sang, depuis l’abandon d’un système de prise de rendez-vous par téléphone.

La réservation téléphonique créée en 2012 a été abandonnée à l’été 2016. Le CLSC estime qu’elle créait de la confusion chez les usagers puisque certains continuaient de se présenter sans rendez-vous.

Pour réaliser leurs prélèvements, les Léonardois sont désormais obligés de faire la queue devant les portes du centre de santé puisque qu’aucun autre système de réservation n’a été mis en place.

Lundi 3 avril, à l’ouverture des portes du CLSC à 7h, ils étaient plus de soixante à attendre pour obtenir un ticket de passage. Le premier patient pris en charge était arrivé à 5h30.

« Il était 5h55 lorsque je me suis présenté et il y avait déjà quatre personnes. Il y a énormément de monde et c’est difficile », confirme Modesto qui a pu passer parmi les premiers après avoir patienté pendant plus d’une heure à l’extérieur.

« C’est ridicule. C’est comme cela tous les jours. Parfois je vais directement à l’hôpital, c’est plus loin, mais c’est plus rapide », se désole Marie, qui doit régulièrement faire des prises de sang.

« Ça allait tellement bien avec les rendez-vous, regrette Nicole. Les gens vont devoir attendre dehors en plein hiver, s’ils sont avec une personne vulnérable ou un enfant, comment fait-on ? C’est une régression de trois ans et en 2017, ce n’est pas acceptable. »

Les usagers présents ce lundi ont néanmoins unanimement salué la prise en charge du personnel du CLSC de Saint-Léonard, même si la majorité déplore qu’il ne soit plus possible de prendre de rendez-vous.

Le CIUSSS de l’Est-de-l’île explique que le service téléphonique qui était proposé jusqu’à l’été dernier à Saint-Léonard était un dispositif exceptionnel et qu’aucun autre système n’est actuellement prévu pour le remplacer.

Confusion
N’aidant pas la situation, un problème de messagerie qui a duré près de 7 mois a semé la confusion chez les usagers.

Lorsque ceux-ci contactaient la ligne téléphonique mise en place en 2012, un message préenregistré leur suggérait de rappeler dans 30 minutes, prétextant une «restructuration» du système.

« Elle a été désactivée au mois d’août et la messagerie continuait à nous dire de rappeler dans une demi-heure », s’insurge Nicole, une septuagénaire qui a dû contacter l’administration pour découvrir que la ligne téléphonique n’était plus en service depuis l’été dernier.

« Quand nous avons commencé à recevoir des plaintes au sujet de la ligne téléphonique, nous avons de nouveau demandé l’interruption. Nous sommes désolés pour les inconvénients », a expliqué le service communication du CIUSSS dans un échange de courriel.

Le numéro de téléphone a enfin été désactivé il y a deux jours.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!