Audrey Gauthier/TC Media L'école Antoine-de-Saint-Exupéry changera son horaire dès la rentrée 2017-2018.

L’école Antoine-de-Saint-Exupéry aura un nouvel horaire dès septembre afin de «maximiser» le temps d’enseignement offert aux jeunes.

Actuellement, les élèves de l’établissement scolaire suivent un cycle de huit jours où ils terminent les cours à 14h21 les jours pairs et à 15h36 les jours impairs. Dès la rentrée prochaine, ils rentreront cinq minutes plus tôt et termineront tous les jours à 14h45, sur un cycle de neuf jours. Les périodes de 66,6 minutes feront place à des plages de 75 minutes.

«Avec le renouveau pédagogique, nous devons offrir davantage de pratique. Nous avons donc besoin de plus de temps pour les expérimentations dans les laboratoires ou encore pour l’écriture dans les cours de français», souligne le directeur d’école, Luc Noël.

Les quelques minutes perdues chaque périodes pour prendre les présences, nettoyer les stations dans les cours d’arts plastiques ou encore pour aller ranger son instrument de musique empièteront moins sur le temps d’enseignement, avec le nouvel horaire.

«C’est une bonne nouvelle. Il y a toujours une petite perte de temps dans les cours pratiques», indique M. Noël.

Cet horaire a été présenté aux personnels de l’école ainsi qu’aux élèves au cours des derniers mois. Plus de 70% d’entre eux ont préféré ce type d’horaire plus stable sur neuf jours.

«Ça permet de régler plusieurs situations. Pour les parents, ils pourront aller chercher leur enfant toujours à la même heure, sans devoir se demander si nous sommes un jour pair ou impair aujourd’hui. Nous aurons également davantage de flexibilité pour l’élaboration des plages décernées à la récupération», souligne le directeur.

Le nouvel horaire sera envoyé aux élèves à la prochaine rentrée scolaire, qui commencera à la fin du mois d’août.

La fin des classes
Environ 2500 élèves sont attendus à la rentrée scolaire 2017-2018 à l’école secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry, soit 70 élèves de plus qu’en 2016-2017. Toutefois, l’augmentation d’élèves et le nouvel horaire n’auront pas d’impact sur le voisinage, estime le directeur de l’école.

Une problématique avait été constatée par les intervenants du quartier au cours des dernières années alors que les milliers de jeunes se rassemblaient dans divers lieux de l’arrondissement, à la fin de l’école, notamment dans les commerces, restaurants et parcs à proximité. Cette forte affluence pouvait créer des conflits avec les résidents du secteur ou avec les entrepreneurs.

«Outre l’école, il n’y a pas beaucoup de places et d’activités offertes aux jeunes à la fin des classes. Tout le monde fait de son mieux, mais ça ne peut reposer que sur l’école. Il faut que toute la société léonardoise se pose des questions sur l’offre de service aux adolescents», fait valoir Luc Noël.

Le Collectif jeunesse de Saint-Léonard travaille actuellement sur un plan d’action afin de planifier les services et activités offertes aux jeunes aux cours des cinq prochaines années. Celui-ci devrait être publié au cours de l’été.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!