Getty Images/iStockphoto De nombreux parents ont soulevé le manque de services pour leur enfant, notamment de l'aide aux devoirs.

Alors que la population jeunesse est en croissance à Saint-Léonard, les enfants âgés de 6 à 12 ans manquent de services, constate le Collectif jeunesse de Saint-Léonard.

Actuellement, aucun organisme du quartier n’a la mission première d’offrir des services aux enfants de 6 à 12 ans. Pourtant, d’autres arrondissements de Montréal en ont, notamment l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve avec l’organisme 200 portes HM et Pierrefonds-Roxboro avec le Carrefour des 6-12 ans de Pierrefonds-Est.

«Nous manquons de joueurs à Saint-Léonard pour offrir des actions pour les 6-12 ans. Lors de nos sondages auprès des parents, plusieurs nous ont soulevé ce manque d’activités et services», souligne Karine Mathieu du Collectif jeunesse de Saint-Léonard, ajoutant que ce sujet revient régulièrement lors des comités du Collectif jeunesse.

«Chaque début de saison, nous avons des parents qui demandent où ils pourraient obtenir des services pour leurs enfants, notamment des ateliers récréatifs et de l’aide au devoir. Il y a de grands besoins à l’arrondissement», ajoute Leila Saiah de la Maison de la famille de Saint-Léonard.

Pour ne pas délaisser cette clientèle complètement, plusieurs organismes de Saint-Léonard ont étiré leur mandat pour les inclure dans leurs activités, notamment l’Accueil des immigrants de l’est de Montréal qui a créé un premier camp de jour, cet été, pour les enfants des élèves de leur cours de francisation.

D’autres organismes offrent des camps de jour pendant l’été, mais dès que l’école recommence, les enfants de 6 à 12 ans n’ont que peu d’activités qui leur sont proposées.

«Nous offrons le camp de jour partiel pendant l’été aux 6-12 ans. Nous les invitons à nos sorties familiales pendant l’année, mais nous n’avons pas d’activités dédiées spécifiquement pour eux de septembre à juin», déplore Leila Saiah.

En plus de manquer d’activités, le secteur n’a pas de lieu communautaire dédié à cette clientèle.

«Il faudrait un lieu central et multifonctionnel. Un endroit qui regrouperait les organismes, mais également les services jeunesse. Je vois grand, mais ce serait très bénéfique pour la communauté léonardoise», souligne Marie-Ève Langlois, agente de concertation école-famille-communauté.

Des actions
Voulant répondre à ce besoin, le Collectif jeunesse se penchera sur la question dès l’automne, dans le cadre de son plan d’action pour les cinq prochaines années.

«Nous allons continuer nos efforts pour la jeunesse de Saint-Léonard en portant une attention particulière aux 6-12 ans», fait valoir Karine Mathieu.

Plusieurs solutions pourraient être envisagées afin de répondre à ce besoin, notamment la création d’une annexe 6-12 avec la maison de jeunes de Saint-Léonard ou encore augmenter le nombre d’agente de concertation école-famille-communauté.

«Nous avons des locaux inutilisés après 16h30. Nous pourrions les utiliser pour des activités avec les jeunes après l’école, notamment de l’aide au devoir, mais pour cela il faut de l’argent», souligne Leila Saiah, ajoutant que la Maison de la famille est prête à monter des projets en partenariat avec d’autres organismes du secteur pour répondre à la demande.

Alors qu’il y a plusieurs idées possibles, rien n’est encore concret. Toutefois, le Collectif jeunesse souhaite qu’il y ait rapidement des développements dans ce dossier.

«Avec la population qui augmente, les besoins grandissent de plus en plus. Il est important d’agir vite», souligne Mme Mathieu.

Du Déjà vu
Le manque d’organismes et de services dédiés aux Léonardois âgés de 6 à 12 ans ne date pas d’hier. Il y a quelques années, le Collectif jeunesse avait lancé une démarche pour leur offrir davantage d’activités. Trois projets pilotes sont nés de cette démarche. Alors que certains projets existent toujours aujourd’hui, notamment le bottin des ressources de Saint-Léonard, la situation n’a pas été réglée pour autant.

«À la fin de la démarche, nous sommes revenus à la case départ», révèle Karine Mathieu du Collectif jeunesse.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!