Audrey Gauthier/TC Media Marie-Ève Langlois est l'agente de concertatoin école-famille-communauté depuis trois ans à Saint-Léonard.

Après trois ans à œuvrer au sein des écoles La Dauversière et Lambert-Closse, l’agente de concertation école-famille-communauté aide de plus en plus de personnes. Le nombre de participants à ses projets a plus que doublé.

À son arrivée, en 2014-2015, Marie-Ève Langlois a joint 612 élèves et parents dans ses activités. L’année suivante, elle a connu une légère augmentation avec 692 participants.

«C’était une année où le syndicat des enseignants était en négociation alors j’ai consacré mes activités auprès des parents. Ce fut bénéfique, car la première année, je me suis fait connaître de l’équipe-école et la seconde, des familles», indique Mme Langlois.

C’est cette année que le taux de participation a explosé avec un total de 1410 participants à une vingtaine d’activités et sorties.

«C’est un ensemble de facteurs. Après trois ans, les enseignants ont pris connaissance de mon mandat et me font confiance pour les aider à porter un projet à terme. Les parents ont également appris à me connaître par le bouche à oreilles», dit Mme Langlois.

«Je suis une facilitatrice de projets qui répond à un besoin. S’il n’y a pas la volonté des élèves, des parents ou de l’équipe-école, je ne peux les faire seule» -Marie-Ève Langlois

Les projets
L’agente a aidé à organiser de nombreuses activités, inspirées des besoins des parents, des élèves, mais également du personnel des deux écoles primaires. Parmi les différents projets mis en place, Mme Langlois est particulière contente de la soirée jeux de société.

Les enseignants des écoles La Dauversière et Lambert-Closse ont remarqué que plusieurs élèves n’avaient jamais joué à des jeux de société. Pourtant ces derniers permettent de développer des compétences, dont les mathématiques ou le français, tout en étant un divertissement. L’agente et des enseignants ont alors décidé d’organiser l’activité À la découverte des jeux de société.

«Plus de la moitié des élèves de maternelle des deux écoles y ont pris part. C’était une belle découverte pour les jeunes et leurs parents. Une belle réussite», sourit Mme Langlois, alors que 338 personnes ont pris part à l’une des deux soirées de jeux de société parents-enfants.

L’agente a également œuvré à mettre en place un Organisme de participation de parents, afin d’outiller les parents, mais également les engager dans l’école.

«Plusieurs parents ont choisi des thèmes, tels que la motivation scolaire, l’estime de soi des élèves et la collaboration parent/enseignant. La direction nous a alors permis de faire venir des conférenciers sur ces sujets, notamment Allo Prof», mentionne Mme Langlois.

2017-2018
L’agente de concertation sera de retour à la rentrée pour développer de nouveaux projets pour les élèves, parents et personnel des deux écoles primaires. Elle ignore pour l’instant qu’elles seront les projets mis en place lors de la prochaine année scolaire.

«Je vais rencontrer l’équipe-école à la rentrée et développer les projets selon la volonté et les demandes des élèves, parents et du personnel des écoles La Dauversière et Lambert-Closse», prévoit-elle.

En attendant la rentrée, l’agente ne se tourne pas les pouces pour autant. Elle coordonne le Magasin-Partage de la rentrée et organise plusieurs activités dans les parcs, notamment des pique-niques, ainsi que des sorties dans des événements gratuits à Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!