Audrey Gauthier/TC Media Sylvie Vallée marche plusieurs kilomètres par semaine dans les parcs et rues de Saint-Léonard.

Blessée dans un accident, Sylvie Vallée a appris que ses chances de remarcher étaient très minces. Redoublant d’efforts et de détermination, cette Léonardoise a réussi à déjouer les pronostics. Elle participera même à une course à obstacles de plusieurs kilomètres en septembre prochain.

En 2008, Sylvie Vallée prend part à un mariage. Alors que la fête bat son plein, elle se dirige sur la piste de danse, mais n’a pas remarqué que le sol était trempé.

«J’ai glissé et je suis tombée. Je n’étais plus capable de me relever. J’ai quitté les lieux en ambulance. C’était un stupide accident», raconte Mme Vallée.

Le diagnostic est sérieux. Elle a trois fractures à la colonne, une cassure au sacrum et des vertèbres déplacées. Son médecin l’informe alors qu’elle ne pourra plus porter de talons hauts et qu’elle pourrait peut-être remarcher, mais au mieux avec des béquilles.

«J’étais dévastée. La Terre s’était arrêtée. Je croyais que tout était fini pour moi», se rappelle, la larme à l’œil, Mme Vallée.

Malgré les propos de son docteur, celle-ci ne veut pas le croire. Elle lui promet que dans six mois, elle le reverra et elle marchera. Toutefois, le défi est de taille alors que Mme Vallée est limitée à son fauteuil roulant.

«Je n’arrivais pas à me pencher ni à me faire à manger. Je dormais dans mon fauteuil, car je ressentais de fortes douleurs lorsque j’en sortais», révèle celle qui vivait seule à l’époque.

Malgré sa détermination, la douleur la décourage à plusieurs reprises. Son amie Nathalie sera celle qui l’aidera à passer au travers.

«Je voulais tellement baisser les bras, mais elle m’a appris à ne pas lâcher. Elle m’encourageait et était là pour s’occuper de moi. Je n’y serais pas arrivée sans elle», souligne-t-elle.

C’est d’ailleurs pendant que Nathalie lui parle au téléphone que Mme Vallée réussit à monter une marche d’escalier.

«C’était un exploit assez magique. À partir de ce moment, je savais que j’étais capable de tout faire», sourit-elle.

Mme Vallée s’attaque alors à monter deux marches consécutives. Ses efforts porteront ses fruits alors qu’elle est allée voir son médecin six mois plus tard en talon haut.

«J’ai mis les talons sur la chaise de la salle d’attente et suis entrée dans son bureau en marchant. Il n’en revenait pas. J’étais très endolorie après, mais ça en valait la peine», se remémore-t-elle.

Mud girl run
À partir de ce moment, Mme Vallée se sent comme une superhéroïne qui peut conquérir le monde et réaliser tous ses projets. Elle s’est donné un nouveau défi, celui de participer à la Mud girl run, une course à obstacles de plusieurs kilomètres.

«J’ai regardé une entraîneuse à mon gym pendant un an et j’ai vu son évolution. Elle a 61 ans et elle est en forme. Elle m’a inspirée et convaincue que je pouvais réussir la course», avoue celle qui avait peur d’y prendre part au début.

Après de nombreux efforts et années en réhabilitation, cette quinquagénaire est plus en forme qu’avant. Elle s’entraîne aujourd’hui trois jours par semaine et marche de 5 à 10 kilomètres deux jours par semaine.

«J’ai encore des séquelles aujourd’hui. Les jours de pluie sont très difficiles et j’ai encore de la difficulté à courir. Je vis avec la douleur, mais ça ne m’empêchera jamais d’avancer», affirme-t-elle.

La Léonardoise a encore plusieurs autres projets en tête, notamment de faire le tour de l’île en marchant.

Force Track Team lance un club de marche

Le club d’athlétisme de Saint-Léonard Force Track Team a lancé un premier club de marche avec la passionnée de marche, Sylvie Vallée.

Voici maintenant plusieurs années que l’association souhaite démarrer ce projet, mais il manquait un responsable bénévole pour l’organiser. C’est alors que Mme Vallée les a approchés pour monter le projet.

«Je voulais démarrer un club de marche et après discussion avec des membres de l’arrondissement, on m’a dirigé vers l’organisme. Nous avons lancé le projet ensemble», souligne Mme Vallée.

Depuis le mois de mai, Mme Vallée anime des marches deux soirs par semaine dans les parcs et rues de Saint-Léonard. L’objectif est de remettre en forme les citoyens, mais également de créer des liens entre les différents participants.

«Je voulais apprendre à connaître les citoyens de Saint-Léonard et y améliorer la vie de quartier», indique Mme Vallée.

Les marches ont lieu les mardis et vendredi de 19h à 20h30. Il est encore possible de s’inscrire gratuitement pour le restant de la saison, qui se terminera en octobre. Il est également possible de s’inscrire pour l’année prochaine au coût de 25$, ce qui comprend un chandail, un carnet du marcheur, un podomètre et un sifflet. Iscription: 514 885-8176.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!