Archives TC Media Les travaux de cinq rues de Saint-Léonard sont reportés en 2018.

Plusieurs rues de Saint-Léonard ne seront pas réparées cette année, comme il était convenu dans le contrat.

L’entrepreneur Roxboro Excavation inc., qui devait commencer les travaux de voirie dès le mois de septembre, ne pourra pas les entamer avant 2018.

Ce retard est le résultat d’un changement d’entrepreneur. En effet, le contrat avait été octroyé en mai dernier à l’entrepreneur Groupe TNT, plus bas soumissionnaire conforme. Toutefois, les travaux effectués sur deux chantiers par le Groupe TNT en 2016 ont été évalués insatisfaisants par la Ville de Montréal.

«Compte tenu de son inscription sur la liste des fournisseurs au rendement insatisfaisant, il a été recommandé d’octroyer le contrat au deuxième plus bas soumissionnaire», indique Marilyne Laroche Corbeil, relationniste à la Ville de Montréal.

Ce changement d’entrepreneur a retardé l’octroi du contrat, qui a finalement été réalisé à la fin de l’été.

«Le contrat a été octroyé en septembre alors que l’entrepreneur retenu n’avait plus de disponibilité pour effectuer les travaux. Roxboro s’est engagé à effectuer les travaux au printemps 2018 selon les conditions prévues dans l’appel d’offres», explique Mme Laroche Corbeil.

Le contrat, d’un montant de 6,4 M$, comprend des travaux de planage et de revêtement dans trois arrondissements, soit Anjou, Montréal-Nord et Saint-Léonard.

Liste des rues touchées par le contrat à Saint-Léonard

  • Rue Bélanger, de la rue d’Avila au boulevard Langelier
  • Boulevard Couture, du boulevard Langelier à la rue Pascal-Gagnon
  • Boulevard des Grandes-Prairies, de la rue Toulon au boulevard Lacordaire
  • Rue Pascal-Gagnon, de la rue Jarry Est au boulevard des Grandes-Prairies
  • Boulevard Robert, de la rue Guyenne au boulevard Langelier

Qu’est-ce que la liste grise?
Cette liste répertorie les entreprises privées ayant un rendement insuffisant.

  • Depuis début 2016, une analyse est effectuée à l’issue de tous les contrats de plus de 100 000$ liant une firme et l’administration publique.
  • Une compagnie y figure durant deux ans si elle obtient une note de moins 70%.
  • Les compagnies sur la liste peuvent répondre aux appels d’offres publics, mais les élus ont le pouvoir de refuser l’octroi d’un contrat au plus bas soumissionnaire si celui-ci y est répertorié.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!