Chantal Levesque/Métro

La décision de la ville-centre de modifier le règlement animalier est «irresponsable», lance le conseiller de Saint-Léonard Ouest, Dominic Perri.

«Le chien de type pitbull est un animal dangereux. Il faut contrôler cette race. Ce n’est pas pour rien que d’autres provinces canadiennes l’ont interdite», souligne M. Perri.

En décembre, l’administration Plante a annoncé qu’elle réformerait le règlement sur le contrôle animalier. Comme première étape, la Ville suspend les articles du règlement visant une race précise de chien.

«La mairesse a répondu aux demandes des groupes de pression et aux lobbyistes au lieu de penser à la sécurité des citoyens et à l’intérêt général de la population. Elle n’a pas eu le courage de dire non», déclare M. Perri.

«Il n’y aucun doute, la sécurité des Montréalais sera affectée, clame Lionel Perez, chef intérimaire de Mouvement Montréal, le parti qui a pris la succession d’Équipe Denis Coderre. Cette décision va engendrer des risques concernant la sécurité publique de l’ensemble des Montréalais.»

Selon Valérie Plante, l’Opposition essaie de faire peur aux gens.

«[Ce règlement] a créé un faux sentiment de sécurité en ciblant particulièrement les pitbulls, affirme-t-elle. Nous avons une vision globale sur le règlement animalier et pas une gestion à la pièce.»

Projet Montréal rassure la population en précisant que les «dispositions particulières prévues au règlement sur le contrôle animalier pour le contrôle des chiens dangereux, peu importe la race, sont maintenues dans leur intégralité pour assurer la sécurité du public».

«On veut faire appliquer correctement le règlement de la Ville de Montréal. Quelle que soit la race, un chien impliqué dans une morsure aura un dossier ouvert et un suivi sera fait avec un inspecteur», a ajouté le conseiller Sterling Downey, l’un des élus responsables du dossier.

Ce dernier a mentionné que différentes mesures sont déjà prévues, à la suite de plusieurs suivis, allant de la muselière obligatoire à l’euthanasie, si nécessaire.

Ce changement au règlement animalier doit encore être entériné par le comité exécutif de la Ville de Montréal le 20 décembre.

Changements à Saint-Léonard
Le chien de race pitbull était interdit à Saint-Léonard bien avant l’arrivée du règlement à la Ville de Montréal, en 2016.

En effet, depuis 2005, il est interdit de garder en captivité, pour n’importe quel motif, un bull-terrier, un Staffordshire terrier, un american pitbull-terrier ou american Stafford terrier, communément appelé pitbull, ou tout croisement de ces races.

Toutefois, selon le conseiller, le changement au règlement sur le contrôle animalier va changer la donne à Saint-Léonard.

«Si le règlement est entériné par le comité exécutif, les pitbulls seront permis à Saint-Léonard. Cette race de chien a été élevée spécifiquement pour le combat. Dans des circonstances normales, les chiens de type pitbull se comportent comme les autres races de chien, mais en situation de stress l’instinct de combat fait surface et les chiens de type pitbull attaquent malgré la bonne volonté du maître», fait valoir M. Perri.

Malgré le changement dans le règlement, M. Perri veut rassurer la population, les chiens ne seront toujours pas permis dans les parcs léonardois.

«À Saint-Léonard, on retrouve des écoles dans tous nos parcs, sauf un. Les parents avaient peur des chiens et voulaient que leur enfant soit en sécurité. Nous avons décidé de mettre en place ce règlement et je vais continuer de me battre pour le maintenir», lance l’élu.

La nouvelle administration à la Ville de Montréal présentera une nouvelle mouture du règlement sur le contrôle animalier au cours de l’année 2018.

(En collaboration avec Romain Schué)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!