Le Magasin-Partage de la rentrée à Saint-Léonard est si populaire que l’organisme qui le chapeaute doit organiser une loterie afin de choisir les familles qui auront droit à du matériel scolaire gratuit.

Au total, 70 familles vivant sous le seuil de faibles revenus obtiendront un coupon leur donnant une liste de fournitures scolaires comptant coffres à crayon, colle en bâton, stylos, cahiers d’écritures et autres.

« La liste que tous les enfants reçoivent [de leur école], on peut à peu près la combler à 60% », indique Sonia Gabriel, coordonnatrice programmes jeunesse à Saint-Léonard aux YMCA du Québec.

Ceux qui n’obtiendront pas de coupon lors du tirage seront placés sur une liste d’attente. Faute de place, ils pourraient donc devoir acheter leurs fournitures en magasin.

Les coupons seront distribués durant toute la journée du 12 juin. Pour y avoir accès, les parents devront fournir des preuves de revenus, comme le rapport d’impôts, carnet d’assurances sociales ou les prestations fiscales pour enfants.

Les familles qui sortiront gagnantes du tirage seront contactés au courant de la semaine. Le Magasin-Partage ouvre ses portes au pavillon Wilfrid-Bastien le temps d’une journée le 15 août.

Auparavant, les 70 familles étaient déterminées en deux temps: 45 coupons étaient tirés le matin et 25 l’après-midi. «Au cours des dernières années, le jour des inscriptions, les gens couchaient presque dehors ou arrivaient à 6 heures du matin pour avoir absolument une place», raconte Sonia Gabriel.

Les familles auront également la chance de se procurer une petite épicerie d’une dizaine de dollars où l’ensemble des produits offerts verront leur prix fondre de 90%.

Le nombre de jeunes ayant accès à ses produits varient en fonction de chacun des quartiers. Sur vingt territoires desservis, l’organisme espère venir en aide à 4 800 enfants, soit 2 160 familles pour la campagne de la rentrée scolaire de 2018. Regroupement Partage sera au métro Radisson le 23 août prochain dans le but d’obtenir du financement.

Selon une étude de Centraide du Grand Montréal et l’INRS menée en 2016, le nombre de travailleurs pauvres montréalais a bondi de 30% entre 2001 et 2012. Également, plus du quart sont des immigrants récents. Ceux-ci ont 30% de chance de se trouver dans cette situation, comparativement à 6% pour les non-immigrants.

Seuil de faibles revenus:

1 personne: jusqu’à 23 999$

2 personnes: de 24 000 à 29 999$

3 personnes: de 30 à 36 999$.

4 personnes: de 37 000$ à 44 999$

5 personnes: de 45 000$ à 50 999$

6 personnes: de 51 000$ à 56 999%

7 personnes et plus: de 57 000$ à 63 999$

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!