Audrey Gauthier/TC Media Un terrain abandonné de la rue Jarry pourrait accueillir le projet Cité centrale du Groupe Magri.

Un projet de complexe de près de 300 condominiums de la rue Jarry devra passer par l’étape d’un registre référendaire avant que les travaux puissent se mettre en branle.

Le registre référendaire se tiendra le 19 juin prochain pour que les résidents s’opposant au projet du Groupe Magri se manifestent. Si suffisamment de résidents soumettent leur nom au registre, qui a été approuvé lors du conseil d’arrondissement lors du 4 juin, le projet devra être retravaillé.

Les élus ont déjà accepté le projet de condominiums de 275 unités d’habitation répartis en six bâtiments de 4, 5 et 8 étages. Toutefois, 12 personnes ont soumis le 23 mai dernier une demande pour qu’un registre soit tenu. Neuf d’entre elles se situent sur la rue de Madère, à un bloc du site, et 3 sur la rue Napoléon-Desmarchais, qui y est adjacent.

Le site, entre les rues Malouin et Napoléon-Desmarchais, a été racheté en 2017 par le Groupe Magri. Une pétition avait été lancée durant cette même année pour bloquer le projet initial, qui devait d’abord être étudié par le Comité consultatif d’urbanisme de Saint-Léonard.

Le projet immobilier a été la cible de critiques par des riverains. Les principaux reproches étaient notamment en lien avec la hauteur des bâtiments, l’intégration de logements sociaux, la hausse de l’achalandage et la valeur immobilière du quartier.

N’intégrant pas de logements sociaux, le Groupe Magri paiera une contribution monétaire en vertu de la Stratégie d’inclusion de logements abordables dans les nouveaux projets résidentiels. Ce montant sera versé au Fonds de logement social. Cependant, 15% des logis seront « abordables ».

Des Léonardois inquiets
Le 22 juin 2017 et le 8 février dernier, deux rencontres séances d’information citoyenne ont eu lieu pour que les résidents et le promoteur améliorent l’étendue du projet. Rejoint par Le Progrès, le Groupe Magri a louangé la collaboration des résidents et de l’arrondissement.

Deux études ont été réalisées par le promoteur, dont l’une portant sur la circulation qui a mené à un réaménagement de l’emplacement des places de stationnement. En plus d’une voie privée pour circuler à l’intérieur du site, on comptera 264 places de stationnement et 92 se trouveront à l’extérieur.

On prévoit également que 3 230 mètres carrés soient verdi, l’équivalent de plus de la moitié d’un terrain de football.

Selon le document de l’arrondissement, les nouveaux résidents ne devraient pas être importunés par le bruit puisque seule une maigre partie du terrain sera à proximité d’un secteur où des véhicules lourds peuvent circuler.

Le projet s’échelonne en six phases. Les travaux s’amorceraient dès cet automne pour se conclure en 2022.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!