Gracieuseté L'attaque s'est produite le 19 juillet dernier.

Le Service de police de la ville de Montréal a publié des photos du suspect qui aurait agressé physiquement un chauffeur d’autobus le 19 juillet dernier, à l’angle de la 24e avenue et la rue Everett.

Vers 21h45, le suspect aurait suivi une mère et son fils jusqu’à l’autobus avant de s’en prendre à Samir Hajjami, le chauffeur qui conduisait l’autobus de  la ligne 99 qui longe la rue Villeray. L’homme, qui mesurerait environ 1,80 m aurait frappé et grafigné la victime, en plus de lui cracher dessus. L’incident a eu lieu dans l’est de l’arrondissement Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension, à la frontière de Saint-Léonard.

Cette agression a ravivé les inquiétudes concernant la sécurité des chauffeurs de la Société des transports de Montréal (STM).

En 2017, les chauffeurs de la STM ont  été la cible de 166 agressions, dont 70 physiques ou armées. Cette année, jusqu’à maintenant, on en compte 117, dont 56 physiques.

Contactée par Le Progrès, la STM a indiqué prendre au sérieux la sécurité des 3600 chauffeurs qui parcourent les rues de la ville. « Bien que de tels incidents soient peu fréquents, nous prenons chaque cas au sérieux, car un cas est toujours un cas de trop et nous déployons l’accompagnement nécessaire », souligne-t-on.

La possibilité d’intégrer des cabines protectrices, qui sont utilisées dans plusieurs autres pays, a été écartée par la STM, avec l’accord du Syndicat des chauffeurs. L’idée pourrait être réétudiée, si elle est évoquée de nouveau.

En 2006, la STM et le syndicat des employés se sont entendus pour mettre sur pied le programme Securibus, qui a entre autres pour but de prévenir les attaques envers les chauffeurs. Des formations préventives, l’installation de caméra dans les bus et des campagnes de communication auprès de la clientèle sont à l’issue de celui-ci.

Le projet iBus, mis progressivement en place en 2017, a aussi doté les bus d’un système de géolocalisation et d’un système de radiocommunication plus fiable.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!