La police de Montréal tente de mettre la main au collet de cambrioleurs professionnels de bijoux qui sévissent dans plusieurs quartiers résidentiels de la métropole notamment à Saint-Léonard où les malfaiteurs ciblent principalement les personnes âgées.

Alors qu’au moins une trentaine de cas ont été dénombrés dans l’est et l’ouest de l’île de Montréal, cinq se sont produits à Saint-Léonard depuis le début de la semaine, indique le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Un groupe de trois personnes seraient à l’origine de ces vols. Leur modus operandi consiste à approcher la personne âgée en demandant l’heure, quelle direction prendre pour trouver un endroit ou en discutant d’un proche décédé.

En guise de remerciement, ils insistent pour leur donner ce qui ressemble à un vrai bijou. Rapidement, ils le mettent au cou, au poignet ou au doigt de la victime et subtilisent l’objet de valeur. Aucune violence n’est utilisée, car les victimes se rendent compte du vol plusieurs minutes après le crime, précise Thi Truc Maï Dang, agente sociocommunautaire du PDQ 42.

« On veut que les aînés soient plus vigilants. Si jamais ils se font approcher, qu’ils photographient au moins la plaque d’immatriculation et qu’ils retiennent la description de la personne. »

Selon les informations obtenues par le SPVM, les suspects se promènent à bord de voitures louées. Généralement, ils sont en groupe de deux ou trois personnes. Ceux-ci seraient d’origine européenne.

En 2016, une vague de vols semblable avait mené à des arrestations.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!