Archives / Progrès Saint-Léonard Des commerçants espèrent une revitalisation de la rue Jean-Talon Est.

Les citoyens de Saint-Léonard devront s’armer de patience avant de profiter de la revitalisation de la rue Jean-Talon Est. Prévu pour débuter en 2018, ce projet a été mis indéfiniment de côté  en raison de l’annonce des travaux pour le prolongement de la ligne bleue qui devraient commencer en 2021.

Annoncé le 20 mai 2017, ce projet de 15M$ devait inclure notamment l’élargissement des trottoirs, la construction de saillies et la plantation d’arbres entre les boulevards Viau et Langelier. La revitalisation était attendue depuis longtemps par les commerçants de la rue Jean-Talon Est.

Des aménagements temporaires demandés
Le président de la Société de développement commercial de la rue Jean-Talon (SDC Jean-Talon), Paul Micheletti, comprend la décision de la Ville de Montréal de stopper le projet afin d’éviter de faire des travaux en double. Il souhaite toutefois que des aménagements temporaires soient mis en place afin de rendre l’artère commerciale plus agréable et sécuritaire. « La ligne bleue, c’est super bon pour l’avenir, mais il faut aussi penser au présent », lance-t-il.

Les aménagements temporaires pourraient comprendre des placettes et terrasses temporaires.

M. Micheletti et la SDC Jean-Talon n’ont appris qu’en juin dernier que le projet de revitalisation était suspendu. Depuis, ils obtiennent peu de réponses à leurs questions quant aux aménagements temporaires. « Il y a un manque d’information de la part de la ville », déplore-t-il.

Jointe mercredi par téléphone, l’attachée de presse de la mairesse Valérie Plante, Geneviève Jutras, était avare de commentaires sur le sujet. « L’évaluation du projet d’aménagements temporaires est en cours », a-t-elle affirmé sans offrir plus de détails.

On veut un budget pour des aménagements temporaires et on veut que ça fasse une différence. » -Paul Micheletti

Dominic Perri optimiste
Dominic Perri, conseiller de la Ville pour le district Saint-Léonard-Ouest, est optimiste. Il croit possible que le projet de revitalisation redémarre avant la fin du prolongement de la ligne bleue prévue pour 2026.

À l’instar de M. Micheletti, M. Perri pense qu’il faut des aménagements temporaires sur l’artère commerciale.  « Oui, on va reporter le projet. Mais entre-temps, on ne va pas laisser les commerçants de Jean-Talon comme ça », dit-il.

Le prolongement de la ligne bleue devrait permettre la construction de cinq nouvelles stations de métro allant vers l’Est, et dont trois seraient situées à Saint-Léonard. Les coûts sont estimés à 3,9 milliards de dollars.

Le projet en cinq points
-Élargissement des trottoirs;

-Plantation de près de 200 nouveaux arbres pour lutter contre les îlots de chaleur;

-Réaménagement de 18 intersections pour sécuriser la traversée des rues ;

-Aménagement de 2 places publiques pour créer des lieux de rencontre;

-Coûts estimés : 15 millions de dollars.

Ajout 

À la suite de la publication de l’article, la Ville de Montréal a fait parvenir un courriel au Progrès Saint-Léonard expliquant qu’elle « souhaite effectuer des aménagements temporaires sur la rue Jean-Talon ». Elle affirme être en discussion avec l’arrondissement de Saint-Léonard dans ce dossier.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!