Denis Germain/Le Progrès Saint-Léonard Nicola Di Iorio, député fédéral de Saint-Léonard–Saint-Michel

Après plusieurs semaines de tergiversations, Nicola Di Iorio, le député de Saint-Léonard – Saint-Michel, a tranché: il quittera son siège le 22 janvier prochain. Il assure que d’ici là, il sera en chambre lorsque sa présence sera requise par son Whip.

Il en a fait l’annonce sur sa page Facebook dans un message adressé au Premier ministre Justin Trudeau.

«Afin de finaliser certains projets avec mes concitoyens et les mandats que vous m’avez confiés, je demeurerai, tel que convenu, en poste jusqu’à la veille de la prochaine session, à savoir le 22 janvier 2019, à partir de quand ma démission sera effective. Dans l’intervalle, je servirai pleinement mes concitoyens», a écrit M. Di Iorio.

Il affirme également qu’il restera disponible pour les citoyens de Saint-Léonard jusqu’à la prochaine élection fédérale en octobre.

«L’heure est maintenant venue pour moi de conclure que mes efforts, mon engagement et ma volonté de mobilisation pour les causes qui me tiennent tant à cœur seront vouées à de meilleures probabilités de réussite si je les mène en tant que citoyen engagé plutôt qu’à titre de député.»
–Nicola Di Iorio

Il ajoute que sa situation personnelle, qui l’avait poussé à annoncer son départ dans un premier temps, est toujours d’actualité.

Une pression qui s’accentuait
L’absence du député de Saint-Léonard-Saint-Michel de la Chambre des communes était de plus en plus remarquée sur la colline parlementaire.

M. Di Iorio avait d’abord annoncé son intention de démissionner en avril dernier, sans préciser la date de son départ. Il avait ensuite fait un discours d’adieu à la Chambre des communes en juin, en plus d’accepter un emploi comme avocat au cabinet BCF Avocats d’affaires, à Montréal.

Le 18 septembre, il a révélé au Progrès Saint-Léonard avoir changé d’idée et décidé qu’il terminerait son mandat tout en conservant son poste d’avocat; chose permise par la loi.

Le whip des députés fédéraux libéraux, Mark Holland, s’était dit stupéfait de la décision du député. Deux jours plus tard, il a annoncé à La Presse Canadienne que M. Di Iorio quitterait finalement son poste à l’automne. Le cabinet du premier ministre avait, pour sa part, affirmé au Progrès que cette décision revenait au Parti libéral et au député.

Le député fédéral avait ensuite écrit sur sa page Facebook vouloir s’« accorder un mois de réflexion ».

Or, depuis, le député ne s’est pas présenté à la Chambre des communes, semant ainsi une certaine confusion auprès de collègues de la colline parlementaire. M. Di Iorio s’était justifié en indiquant que le Premier ministre lui avait confié des «responsabilités qui, pour le moment, requièrent, justifient et autorisent [son] absence de la Chambre ».

Questionné à ce sujet, Justin Trudeau n’a pas voulu confirmer la nature des tâches qu’il aurait données à M. Di Iorio.

Plus de détails à suivre.

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!