Le Saint-Léonard cheerleading (SLC) voit grand en ce début d’année 2013. En plus d’organiser les Régionaux le 23 février, l’association offre un spectacle-bénéfice d’humour avec l’humoriste Sugar Sammy, le 8 mars, au centre Léonardo da Vinci.

Un total de 1394 athlètes sont attendus au collège Saint-Jean-Vianney pour participer à la compétition montréalaise. Ce rendez-vous est essentiel pour se qualifier aux Provinciaux.

L’organisation d’un tel événement trottait dans la tête des responsables du SLC depuis plusieurs années. La Fédération de cheerleading du Québec leur a proposé d’accueillir les régionaux en 2012. Ne se sentant pas encore prêt, le SLC a décidé de repousser le tout d’une année.

« On a de l’expérience avec notre spectacle de Noël [pour la tenue d’événement]. Ça nous donnait un bon aperçu, mais c’est de l’ouvrage, confie la présidente du SLC, Lina Martucci. Il faut penser à la sécurité, au moyen de nourrir nos bénévoles, au stationnement, etc. »

L’organisme léonardois n’a pas pu accueillir cette compétition dans son propre quartier. Plusieurs facteurs rendaient la tenue de cette activité impossible. « Il nous faut des vestiaires, un endroit pour que les athlètes puissent se réchauffer, des estrades, etc. Ce n’était pas possible à Saint-Léonard. On avait pensé à l’école Antoine-de-Saint-Exupéry, mais avec les rénovations et la grandeur du stationnement rendait le tout incertain. Alors, on est allé à Saint-Jean-Vianney », explique la trésorière et responsable des communications, Laurie Simard.

Cette expérience sera très bénéfique pour SLC qui désire mettre sur pied une compétition amicale. « Notre objectif est d’en apprendre le plus possible dans le but d’organiser un jour une compétition amicale. C’est le rêve de Lina. On pense à la tenir en avril, vu que c’est un mois mort au niveau compétitif. Ce serait aussi une bonne préparation en vue du Championnat canadien », mentionne Mme Simard.

Spectacle-bénéfice

Le SLC est entré dans la cour des grands dans la préparation d’événement-bénéfice. Fini les quilles-o-thon et bonjour Sugar Sammy.

« On veut arrêter de demander [de l’argent] aux parents. On veut leur donner quelque chose à la place. Avec un spectacle, ils en ont pour leur argent et l’organisme aussi. On veut aussi trouver des campagnes de financement différentes, car ils sont sollicités de partout », souligne Mme Simard.

« On voulait réduire le nombre de campagnes de financement. Au lieu d’en avoir mensuellement, on a décidé d’en faire trois grosses », poursuit Mme Martucci.

Un souper spaghetti rapporte environ 1000 $ à l’organisme, fait valoir la présidente. Si le spectacle-bénéfice du mois de mars affiche complet, c’est plus de 10 000 $ qui garniraient les coffres de l’organisme.

« Ça représente presque quatre mois de loyer, affirme Mme Martucci. Maintenant, on vise les gros événements où on collecte beaucoup de financement, plutôt que des soupers spaghetti. La régionale, Sugar Sammy et le spectacle de Noël correspondent à près d’une année de loyer, sans toucher aux cotisations. Les inscriptions reviendraient alors entièrement à l’athlète, par des formations d’entraineur et de l’équipement par exemple. »

Agrandir

Déménagé au 6131 boulevard métropolitain Est depuis le 8 février 2012, le SLC pense déjà à agrandir.

« On marche presque à plein rendement pour les plages horaires. Quand on parle d’agrandir, c’est aussi des coûts supplémentaires, comme le loyer et le matériel. Il nous faudrait un autre tapis de sol et ça avoisine les 12 000 $, [d’où la nécessité d’événements de financement plus rentable] », indique Mme Simard.

Les billets pour le spectacle de Sugar Sammy sont en vente au centre Léonardo da Vinci (8370, boulevard Lacordaire). L’humoriste sera accompagné de plusieurs confrères. Il rencontrera aussi les spectateurs à la fin de la représentation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!