Alors que 2012 a été une année où son parti était écarté de la carte électrorale par plusieurs, la députée libérale de Jeanne-Mance-Viger, Filomena Rotiroti, dresse un bilan tout de même positif de la dernière année. Pour ce qui est de 2013, celle qui a obtenu un second mandat au sein des Léonardois souhaite poursuivre le travail avec les intervenants du milieu pour faire avancer des dossiers locaux.

Pour Mme Rotiroti, la défaite du parti libéral aux dernières élections ne rime pas avec l’écartement du parti.

« Lorsqu’on revient sur les élections, je dis que dans l’ensemble, je suis satisfaite, parce que durant la campagne, beaucoup de gens disaient que le parti était effacé. Dans ce sens-là, je trouve qu’on a bien performé. La population nous a envoyé un message. Elle nous a dit qu’on nous mettait sur « garde » », explique-t-elle, croyant que les électeurs n’ont pas voulu que le Parti québécois soit majoritaire.

La députée ne cache pas que 2012 a été une année de changement qui a permis aux Québécois d’élire pour la première fois de son histoire une femme au pouvoir. « En tant que députée, je ne peux pas passer à côté du fait qu’une femme a été élue, c’est quelque chose d’important », fait-elle part.

Et l’avenir léonardois?

Pour 2013, Mme Rotiroti continuera à suivre de près les dossiers importants qui concernent les résidents de Saint-Léonard. Elle parle notamment de la démarche Municipalité amie des aînées. «

Nous travaillons en étroite collaboration avec l’arrondissement. Nous souhaitons que d’autres parcs puissent offrir des installations d’exercices en plein air pour les personnes âgées », fait-elle savoir.

La députée mentionne aussi le parc industriel léonardois qui, assure-t-elle, a le potentiel pour attirer de nouvelles entreprises.

Un autre des dossiers que Mme Rotirori suivra de près est celui du transport en commun. « Nous travaillons avec les intervenants du milieu. Nous savons que la ligne bleue et le train de l’Est font partie des préoccupations des citoyens », souligne-t-elle.

Avec l’annonce du Comité pour le prolongement de la ligne bleue, la députée croit que ça ne pourra pas faire de torts pour que le projet avance.

Un nouveau chef pour la nouvelle année

Présidente de la campagne de Pierre Moreau, candidat à la chefferie du Parti libéral, Mme Rotiroti estime que celui-ci incarne le renouveau.

« Pour moi, les trois candidats ont beaucoup à offrir, mais Pierre incarne la jeunesse. Il a osé proposer une idée, qui a parfois été mal citée, qui consiste à revoir la pertinence des cégeps et non pas à les abolir », indique-t-elle.

Rappelons qu’à la suite du départ de Jean Charest après les élections du 4 septembre, le Parti libéral s’est retrouvé sans chef à la tête du parti. Trois membres du parti ont finalement posé leur candidature pour reprendre les rênes du parti : Raymond Bachand, Philippe Couillard et Pierre Moreau. Le nouveau chef du parti sera connu le 17 mars prochain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!