Le monde où l’on vit

Dans cette société, on ne sait plus se respecter

On ne sait plus communiquer

On ne sait plus sur quoi s’accrocher

À chaque coin de rue

On voit quelqu’un qui se fait insulter, tabasser

Qui se fait baver sur sa sexualité

Pointer du doigt

Sur la façon qu’il est habillé

Quelle est sa haine ?

De pouvoir réagir comme ça

Qu’est-ce qu’il a fait ?

Pour en vouloir à ce point-là

Le monde est dans une guerre interminable

On voudrait que ça s’arrête

Mais on est incapable

De bouger le petit doigt

De faire valoir nos droits

Chaque jour sur cette Terre

Et toutes les heures que l’on perd

Des milliers de personnes meurent

Sans mère, sans père

Sans frère, sans sœur

Ils meurent tous sans connaître le bonheur

Enterrés avec la souffrance

De ne pas pouvoir avoir une seconde chance

Mais nous, nous sommes vivants

Nos deux pieds sur terre

En vivant comme des rois

Et avoir tout ce que l’on veut

En râlant un peu

En savoir le sens du comment ? ET du pourquoi ?

Ouvrez les yeux

Et voyez comment notre monde s’envole

En poussière

Sous des millions de balles

Qui fendent l’air

Ces fameuses balles perdues

Qui tombent sur des inconnus

Malgré ceux qui se battent pour vivre

Et de ne pas mourir sous ces projectiles

En Chine et au Japon

Les eaux se déchaînent

Des tornades, des ouragans

S’abattent sur leurs maisons

Cela me fend le cœur

De voir tous ces gens

En pleurs, perdus

Et sans domicile

En priant Dieu

Pourquoi cela leur arrivent-t-ils ?

Loin de nous

La Terre se met à trembler

Sous ces décombres

Plusieurs personnes coincées

Des disparus qui sont toujours recherchés

Ce texte s’adresse à vous, les jeunes

Ayez le cœur et l’esprit ouvert

Ne pensez pas juste à votre personne

Mais aux autres aussi

Nous ne sommes pas seuls dans ce monde

Prenez conscience de la chance que vous avez

Regardez et constatez

N’ayez pas peur de vous tenir par la main

La main que vous tenez à besoin de votre soutien

Ludmaïna Montour

Centre aux adultes Antoine-de Saint-Exupéry

 

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus