Salut, moi c’est Oli et je fais partie, à mon école, du Réseau C-J de Communication-Jeunesse*. Durant le dernier mois, nous avons lu le livre «Guerres», un bouquin de Charlotte Gingras. Suite à notre lecture, elle est venue nous rendre visite à l’école. Personnellement, je ne pensais jamais qu’une écrivaine pouvait être aussi attentionnée et chaleureuse que madame Gingras.

J’ai particulièrement aimé notre rencontre. D’ailleurs, en général, tout le groupe a aimé ça. Nous lui posions des questions et elle nous répondait toujours avec des réponses qui nous faisaient réfléchir encore plus. Plusieurs membres du Réseau C-J ont mentionné qu’ils ont été surpris de savoir qu’elle portait le «fameux collier», qui est illustré sur la couverture du livre, lors de sa visite. Elle nous a parlé de la colère qu’elle avait ressentie et des questions qu’elle s’était posée quand elle a écrit ce petit recueil. Nous avons aussi été impressionnés par la longueur de temps que ça lui a pris pour écrire le livre, un peu plus de deux ans et demi.

L’histoire est vraiment crédible du début à la fin. Cela parle d’une adolescente dénommée Laurence et de son petit frère Luka. Leur père est parti à la guerre en Afghanistan. Dans ce roman, on vit les émotions des personnages et on accroche au déroulement des vies des antagonistes assez rapidement et sans difficulté. C’était la première fois que je lisais un roman sur la guerre et de ce type là. L’histoire est écrite en deux parties : d’abord, Laurence et Luka parlent de leur vie durant tout le voyage militaire de leur père. À cause du genre d’écriture et de cette crédibilité, les jeunes qui ont lu le roman croyaient que madame Gingras était une jeune femme dans la trentaine, mais lorsqu’ils l’ont vu, ils ont remarqué, qu’en fait, elle était beaucoup plus âgée.

Par contre, cette charmante écrivaine a gardé son cœur d’enfant et elle dégage une énergie et une chaleur humaine que peu d’auteurs savent nous transmettre. Ce n’est pas seulement moi qui le dit mais tout mon groupe de jeunes de l’antenne « Lire et délire » du Réseau C.J. …merci madame Charlotte Gingras pour cette belle rencontre!

Olivier Sauvé

3e secondaire

École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry

*Communication-Jeunesse est un organisme à but non-lucratif qui fait la promotion de la littérature jeunesse québécoise. Il organise des clubs d’activités littéraires un peu partout à travers la province, dont le Réseau C.J. pour les jeunes adolescents passionnés de lecture. L’école Antoine-de-Saint-Exupéry fait partie de ce réseau avec son antenne « Lire et délire ».

 

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus