Le maire de l’arrondissement Saint-Léonard, Michel Bissonnet, et le responsable de l’habitation et du logement social au comité exécutif de la Ville de Montréal, Gilles Deguire, ont rencontré les représentants du Comité promoteur du logement social, du groupe de ressources technique (GRT) Bâtir son quartier et du groupe CDH pour faire le point sur la situation au Domaine Renaissance et discuter du dossier du logement social.

« Il y a une volonté de la part de la direction de l’arrondissement d’aller de l’avant le plus rapidement possible pour que les difficultés que l’on connaît au Domaine Renaissance soient choses du passé », a indiqué M. Deguire.

« Depuis 2008, près de 3600 « non-conformités » y ont été constatées. De ce nombre, près de 98.8 % ont été corrigées. Dernièrement, d’autres problèmes ont été rapportés, notamment des infiltrations d’eau et de la moisissure. On a fait les inspections avec la Direction de la santé publique et il y a 169 nouvelles « non-conformités » qui ont été décelées. Des constats d’infraction seront émis dans les prochains jours. »

Logement social

Lors de la rencontre, Erwan Poënces, du GRT, a indiqué que son organisme avait l’intention de déposer, d’ci quelques jours, un projet pour la construction de 125 à 130 unités de logement social au Domaine Renaissance.

« On est en train de finaliser l’offre qu’on va leur faire. Tout n’est pas encore décidé, il y a encore des validations à faire. Il est donc encore un peu trop tôt pour s’avancer sur la nature du projet (coopérative d’habitation ou organisme à but non-lucratif). D’ici la fin du mois, on devrait en savoir plus.

« Le GRT est satisfait des discussions. Ça fait plusieurs années que l’on travaille là-dessus. Récemment, on a vraiment vu un changement de la part de l’arrondissement. L’arrivée du Groupe Mach a aussi fait avancer les choses », dit-il.

M. Deguire a souligné que les élus de l’arrondissement et la Direction de l’habitation étaient conscients du manque de logements social et communautaire à Saint-Léonard et qu’ils « allaient faire des pieds et des mains pour que ce projet se réalise ».

« La Direction de l’habitation a déjà réservé 150 unités de logement social. Elles sont en banque pour Saint-Léonard, au Domaine Renaissance », a avancé celui qui est également maire de l’arrondissement Montréal-Nord.

Le promoteur du projet au Domaine Renaissance, le Groupe Mach, prévoit également développer le secteur qui accueillera la future gare du Train de l’Est (environ 200 logements), ainsi que le terrain situé au coin de la rue Jarry et du boulevard Viau (environ 125 logements).

Ces projets accueilleraient principalement du logement abordable, a laissé savoir M. Deguire. Or, selon la définition de la Ville de Montréal, le logement abordable inclut les condos dont le prix est compris entre 200 000 $ à 310 000 $.

« Le Groupe Mach a trois projets. On va calculer le 15 % d’inclusion de logements sociaux sur l’ensemble de ces projets et toutes les unités seront construites au Domaine Renaissance », a annoncé le maire Bissonnet.

Quant au reste du complexe immobilier, on ignore toujours si les unités seront converties en condos ou si elles demeureront des appartements locatifs. Toutefois, M. Poënces soutient « qu’il est probable qu’une partie du site soit rénovée », insistant sur le fait que la décision finale revient au Groupe Mach.

Cette situation préoccupe beaucoup les locataires du complexe immobilier, qui craignent d’être contraints de déménager dans un appartement plus cher. Or, Saint-Léonard – Anjou affiche le deuxième taux d’inoccupation le plus bas à Montréal, tout juste après l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie.

À cela, le maire de Saint-Léonard avance que les logements en sol léonardois sont moins dispendieux que sur l’ensemble du territoire Montréal. Il invite également à faire appel à la Régie du logement lors d’un litige entourant la fixation du prix d’un loyer.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!