Archives TC Media

 

La nouvelle politique de déneigement de la Ville de Montréal aura peu d’impact sur les chaussées et trottoirs de Saint-Léonard, selon l’arrondissement. Les pratiques de déneigement respecteraient déjà la plupart des nouveaux critères établis par la ville-centre.

Dès l’hiver prochain, l’administration centrale indiquera aux arrondissements à quel moment procéder au chargement et déblaiement de la neige. Partout dans la métropole, les délais seront les mêmes.

Les opérations de chargement devront notamment débuter lorsque les accumulations atteignent entre 10 et 15 cm. C’est déjà le cas à Saint-Léonard.

«À environ 10 cm, on va faire une opération de chargement, indique la chargée de communication à l’arrondissement Maude Chartrand. Mais, si on sait qu’il y a d’autres tempêtes qui s’en viennent, il peut arriver que l’on fasse un chargement de plus. On peut charger la neige à huit centimètres par exemple.»

Selon Mme Chartrand, le budget total de l’arrondissement pour le déneigement s’élève à 6 540 500 $ en 2015.

Entre janvier et mars, l’arrondissement aurait «dépassé un petit peu» les sommes prévues, étant donné les nombreuses bordées de neige.

«On espère pouvoir se reprendre en novembre et décembre», affirme Mme Chartrand.

Au besoin, l’arrondissement pourra puiser dans les économies de 1M$ générées en 2014 lors des opérations de déneigement.

Lors de l’annonce de la nouvelle politique en conférence de presse, le maire de Montréal Denis Coderre, a avisé que les arrondissements qui ne se soumettraient pas à l’annonce de la ville-centre se verraient retirer 2% de leur budget de déneigement. Cette pénalité s’apparente au coût de cinq chargements de neige.

À noter que lors de l’hiver 2014-2015, Saint-Léonard a effectué sept chargements.

Davantage d’efficacité
Les nouvelles normes et les délais prescrits nécessiteront davantage de contrats pour plusieurs arrondissements.

Ce n’est pas le cas à Saint-Léonard, où 35% des opérations de chargement, 50% des opérations de déblaiement et 100% des opérations d’épandage sont effectuées par les cols bleus.

«L’octroi d’un certain pourcentage des opérations de chargement de la neige aux employés de l’arrondissement fait partie d’une pratique bien établie à Saint-Léonard depuis de nombreuses années, souligne Mme Chartrand. Le recours à la machinerie que nous avons déjà en notre possession ainsi qu’à nos employés nous permet de rendre plus rentables nos opérations de chargement de la neige.»

Niveaux de priorité
Montréal a également classé les rues selon leurs caractéristiques afin de déterminer des priorités de service. Selon les critères de la nouvelle politique, une artère principale et secondaire, une rue très étroite, un circuit d’autobus prioritaire et voie réservée, entrée d’hôpital, rue commerciale d’envergure, débit de circulation élevé et présence de trottoirs sont nécessaires pour qu’une rue soit classée priorité un.

À Saint-Léonard, les boulevards Viau, Langelier, Lacordaire et la rue Jean-Talon, ainsi qu’un tronçon de la voie de service métropolitaine et une partie de la rue Bélanger sont déjà desservies en priorité par l’arrondissement.

Ces voies devront être traitées selon le premier niveau de service: déblaiement des trottoirs et chaussées dès 2,5 cm d’accumulation, chargement dès 10 cm et dans un délai maximal de 36 heures. Le déclenchement des opérations devra se faire dans les 12 heures suivant l’annonce de la ville-centre.

Pour les autres rues, le chargement peut prendre jusqu’à quatre jours lorsque l’accumulation varie entre 10 et 20 cm de neige.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!