Catherine Paquette / TC Media La troisième marche a eu lieu au parc La Dauversière le 3 septembre

L’organisme Concertation Saint-Léonard procède actuellement au diagnostic des parcs du quartier en marchant aux côtés des membres des clubs de l’âge d’or, dont les avis seront remis prochainement à l’arrondissement.

Au total, 10 marches «exploratoires» cet automne permettront de constater les besoins des aînés qui fréquentent les grands parcs et lieux publics léonardois.

TC Media a participé à la visite du parc La Dauversière, le 3 septembre, en compagnie d’une dizaine d’aînés et des organisateurs.

«Le but, c’est vraiment d’améliorer l’expérience des citoyens dans nos parcs, en collaboration avec l’arrondissement», explique Natachat Danis, conseillère en sécurité urbaine et en urbanisme à Concertation Saint-Léonard.

Au parc La Dauversière, l’éclairage s’avère être la première préoccupation des marcheurs. Les poubelles qui débordent, les crevasses sur le trottoir, et la nécessité d’éduquer les gens à traverser le boulevard Lacordaire au bon endroit figurent également aux rapports de Concertation Saint-Léonard.

«Après la danse, le soir, il y a certaines femmes que je dois accompagner parce qu’il fait trop noir ici», s’exclame Pascual Grasso, devant le stationnement du parc La Dauversière.

Au mois de juin, l’arrondissement a accordé une subvention de 10 000 $ à Concertation Saint-Léonard pour la réalisation de ces dix marches exploratoires, chacune d’une durée d’environ deux heures.

La démarche s’inscrit dans le Plan d’action Municipalité amie des aînés de Saint-Léonard, où 19 % de la population est âgée de 65 ans ou plus, comparativement à une proportion de 15 % à Montréal, selon le profil sociodémographique de l’arrondissement daté de 2014.

Évaluation des solutions
Une fois tous les parcs visités, les problématiques seront étudiées par l’arrondissement.

Déjà, quelques solutions sont mises de l’avant.

«On a procédé hier à des modifications au parc Wilfrid-Bastien, où il manquait d’asphalte sur le petit pont», fait savoir un contremaître de l’arrondissement, Gilbert Deschamps, qui a pris part à la marche.

Selon le contremaître, l’arrondissement fera la synthèse des remarques et apportera des modifications rapidement à «ce qui est facile à faire.»

«Il y a tellement d’ouvrage dans les rues qu’on néglige nos parcs», estime M. Deschamps.

Les requêtes des résidents poussent les contremaîtres à apporter certaines modifications dans les rues ou sur les terrains privés en priorité, ce qui explique que les parcs soient «négligés», selon lui. Les rapports de Concertation Saint-Léonard permettront donc aux remarques des citoyens concernant les parcs d’être traitées.

Rappelons qu’un investissement de 1,6 M$ de la Ville de Montréal permettra également de rénover l’ensemble des pavillons des parcs de Saint-Léonard, dans le but de garantir l’accessibilité universelle des pavillons d’ici juin 2016.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!