Quelque 2 M$ et cinq ans plus tard, le programme de littératie équilibrée de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM) a fait ses preuves alors qu’on remarque une augmentation de 19% du nombre d’élèves possédant les compétences en lecture de leur niveau.

Lors du lancement du programme dans les écoles primaires de la commission scolaire, l’organisation s’était donné pour objectif que 90% de sa cohorte d’élèves, qui représente 1500 écoliers, ait atteint ou dépassé les compétences du niveau en lecture. La cible a été atteinte à la fin de la cinquième année, alors qu’à l’échelle nationale, la proportion est de 78%.

«C’est de l’argent bien dépensé, car la lecture est à la base de tout. Nous avons décidé d’étendre notre programme à plusieurs écoles secondaires», annonce la présidente de la CSEM, Angela Mancini.

Une vraie différence
Ce nouveau programme a permis de personnaliser les activités de lecture en classe ayant ainsi un meilleur impact chez les élèves.

«Avant, toute la classe lisait en même temps. Là, tout est personnalisé selon les besoins des élèves, ce qui permet de savoir où chaque élève en est rendu dans ses apprentissages, s’il s’est amélioré ou quoi faire pour l’aider», explique la directrice de l’école primaire Dante, Daniela Lattanzio.

«C’est une grande différence. Les élèves ont un meilleur suivi, leurs apprentissages en sont améliorés et ils gagnent en estime de soi», ajoute Elaine Frenette, enseignante de deuxième cycle l’école Dante.

La campagne de la CESM s’articule autour du slogan proclamé il y a plus d’un siècle par Margaret Fuller, journaliste américaine et première femme autorisée à fréquenter la bibliothèque de l’Université Harvard: «les lecteurs d’aujourd’hui sont les dirigeants de demain».

Moment de lecture
Afin de souligner les succès du programme, de nombreuses personnalités connues sont venues faire la lecture à des élèves de l’école primaire Dante, à Saint-Léonard, le 22 janvier.

Des épouses de joueurs des Canadiens de Montréal, dont Angela Price, des joueurs des Alouettes de Montréal accompagnés de leurs cheerleaders, un joueur de l’Impact de Montréal, Danny Maciocia, ancien de l’école Dante et entraîneur au football professionnel, des élus locaux et plusieurs autres ont lu des livres, choisis par les élèves, en français et en anglais.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!