Audrey Gauthier/TC Media Sabrina, en compagnie de son frère Andree et sa mère Lorena.

Après un dur combat contre la leucémie, une adolescente de Saint-Léonard pourra réaliser son rêve d’aller nager avec les dauphins au Mexique, cet été.

«Au début, je voulais aller à Disney World, mais j’ai trop attendu avant de me décider. J’adore la plage et le dauphin est mon animal préféré alors j’ai décidé d’opter pour ce voyage», raconte Sabrina Uranga-Gutierrez, âgée de 16 ans, le sourire aux lèvres.

La Banque CIBC a donné 10 000$ à Sabrina afin que celle-ci réalise un rêve, en partenariat avec Rêves d’enfants.

«Ces rêves arrivent comme des vecteurs d’espoir dans un moment difficile. C’est une trêve extraordinaire qui nous permet de profiter de la vie et de regarder vers l’avenir», souligne Juli Meilleur, directrice générale de la Fondation Rêves d’enfants et mère d’un survivant de trois cancers.

Grâce à cet argent, la famille léonardoise pourra aller se reposer sous le soleil, mais surtout revoir leurs proches qu’elle n’a pas vus depuis longtemps.

«Notre famille qui est toujours au Mexique va nous retrouver à notre hôtel. C’est un autre élément qui m’a fait choisir ce rêve», laisse entendre l’adolescente.

La maladie
Arrivée au Québec en septembre 2007, la famille avait déjà plusieurs plans en tête pour ce nouveau départ dans un nouveau pays. Toutefois, quatre mois plus tard, le diagnostic tombe, Sabrina souffre d’une leucémie lymphoblastique aiguë.

Tout s’écroule pour les quatre nouveaux Léonardois qui se retrouvent, en plus d’un déficit linguistique, sans famille proche et sans emploi pour traverser cette épreuve.

«Nous sommes tous des gens très actifs. Nous n’avions jamais peur de la maladie. Ç’a été une douche froide. Ç’a été difficile, car nous ne comprenions pas le français et nous étions seuls», se rappelle Lorena, la mère de Sabrina.

Devant cette situation, le médecin traitant a même dû utiliser un interprète pour expliquer les traitements à la famille. Un infirmier parlant espagnol s’occupait également d’elle, une grande aide reconnaît Sabrina.

Pendant quelques mois, l’adolescente suit des traitements de chimiothérapie, qui lui brûle la peau et lui donnait des nausées.

«Ça n’a pas été facile. J’étais gonflée, j’avais perdu mes cheveux. Je remercie mon frère de m’avoir fait rire et ma mère pour tout son soutien», reconnaît Sabrina.

Malgré des moments difficiles, les traitements affectaient grandement son caractère, elle a réussi à passer au travers, notamment grâce à la Fondation Rêves d’enfants.

«Ça nous motive à continuer. On espère qu’on peut réaliser ses rêves et aussi avoir une vie normale», mentionne la finissante de l’école secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry.

Malgré des mois à l’hôpital, cette élève n’a pas sauté d’années scolaires. Alors en troisième année du primaire, son enseignant venait lui donner ses leçons à l’hôpital et chez elle.

«M. Luigi a toute ma reconnaissance. C’est grâce à lui que je n’ai pas manqué l’école et que je suis aujourd’hui où je suis censé être», fait valoir l’adolescente, en laissant couler quelques larmes.

Après une lutte constante, l’adolescente a finalement vaincu son cancer. Aujourd’hui, elle est complètement guérie.

«Il faut toujours garder la tête haute et croire qu’il y a quelque chose d’autre que sa maladie dans la vie. Lors de mon passage à l’hôpital, j’ai côtoyé un garçon qui n’a pas survécu. Pour lui, je me suis battue encore plus fort. Je remercie Dieu de m’avoir donné d’autres années à vivre», affirme-t-elle.

Aujourd’hui, Sabrina respire le courage et la joie de vivre. Après son voyage à Cancún en juillet prochain, elle entamera des études collégiales en sciences humaines, en septembre prochain, au collège Marie-Victorin.

Fondation Rêves d’enfants
Depuis 1984, la Fondation Rêves d’enfants a réalisé le grand rêve de 23 000 enfants, dont 7000 au Québec. En 2016, la Fondation prévoit accorder 1000 nouveaux rêves.

Dans la province, la fondation concrétise un nouveau rêve chaque jour.

Leucémie lymphoblastique aiguë
La leucémie aiguë lymphoblastique est un cancer qui prend naissance dans les cellules souches du sang. Les cellules blastiques se développent alors anormalement et ne deviennent pas des cellules sanguines matures.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!