Dieudonné, filmé dans son théâtre de la main d'Or à Paris, en retransmission vidéo sur le grand écran du Rizz de Saint-Léonard à Montréal.

Refoulé par les douanes canadiennes mardi dernier, l’humoriste controversé Dieudonné a offert, hier soir, un spectacle virtuel  au public montréalais dans une salle de réception de l’arrondissement Saint-Léonard.

« On m’interdit d’entrer, je reviens par la pensée et l’image », annonçait hier Dieudonné dans une vidéo postée sur sa page Facebook.

Une centaine de personnes se sont ainsi donné rendez-vous dans la salle du Rizz de Saint-Léonard pour assister à une prestation inédite diffusée en direct sur le Web et projetée sur grand écran.

L’humoriste, qui devait présenter une série de spectacles au Québec durant le mois de mai, a été expulsé par les autorités à l’aéroport Montréal-Trudeau et contraint de regagner la France, selon lui, sans aucun motif légal. L’artiste, de son vrai nom Dieudonné M’Bala M’Bala, a dénoncé « un moment d’injustice et de mensonge ».

Sa tournée québecoise annulée, il a toutefois tenu à livrer son spectacle Dieudo en paix aux Montréalais.

Contacté dans le courant de la semaine dernière, le propriétaire du Rizz, Orlando Deciccio, a accepté de recevoir les équipes techniques embauchées par l’humoriste pour monter cette scène 2.0.

Le propriétaire du Rizz semble d’ailleurs un peu excédé par les nombreux appels reçus au sujet de cette représentation:

« Les gens font une montagne de cet événement. On a l’habitude ici d’accueillir des artistes de l’étranger et de proposer ce genre de spectacles. Pour moi, c’est un événement comme un autre. Tout s’est bien déroulé. Les gens semblaient contents », explique-t-il.

Malgré quelques problèmes techniques, le spectacle s’est déroulé dans la bonne humeur et sans propos jugés controversés, selon les personnes présentes.

Certains spectateurs ont d’ailleurs posté des messages de soutien sur la page Facebook de l’humoriste, qui compte plus d’1M de «j’aime». Philippe R. a salué un spectacle « burlesque, absurde, intelligent » où tout le monde y passe, tandis ce qu’une autre internaute a qualifié le spectacle «d’hilarant» et a évoqué « une thérapie de justice et de vérité dans ce monde injuste ».

Durant le spectacle, Dieudonné en a profité pour évoquer la censure du sketch de Mike Ward portant sur la liberté d’expression au 18e Gala Les Olivier. Il a ainsi relayé l’information sur les réseaux sociaux.

Rappelons que l’humoriste comparait aujourd’hui pour  « apologie d’actes de terrorisme ». Il avait écrit sur sa page Facebook, dans la foulée des attentats contre Charlie Hebdo survenus en France en 2015, « Je me sens Charlie Coulibaly », associant ainsi le célèbre slogan au nom d’un des terroristes.

En première instance, l’humoriste avait été condamné à deux mois de prison avec sursis. L’humoriste avait cependant obtenu un renvoi de son procès en appel en raison de l’absence de définition précise de cette infraction.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!