Sarah / TC Media En compagnie du professeur Gérard Solesme, Gilbert Désilet, à gauche, pose devant son oeuvre: 1er prix de l'exposition.

L’association des artisans sculpteurs de Saint-Léonard a présenté une exposition tout en force et en finesse à la galerie Port-Maurice de la bibliothèque de l’arrondissement.

Tous les deux ans, au printemps, les artisans se réunissent durant dix jours pour partager leur amour du bois et de l’argile avec les Léonardois. Bas-reliefs sculptés au ciseau, bustes modelés, portraits en terre cuite, taille et gravures sur pierre sont soumis à un jury de professeurs avant d’être offerts au regard du public.

Du 18 au 29 mai, les visiteurs ont ainsi pu admirer les quelque deux cents œuvres en ronde bosse ou en relief exposées dans la galerie par les 55 membres sélectionnés ̶ élèves et professeurs confondus.

Près de mille visiteurs sont attendus, du 18 au 29 mai, à la galerie Port-Maurice.

Une association trentenaire

L’association des artisans sculpteurs de Saint-Léonard existe depuis 35 ans. Cet organisme à but non lucratif présidé par Louise Di Marco est notamment partenaire du Service des affaires publiques et du développement communautaire de Saint-Léonard. Considérée par les apprentis sculpteurs comme une place unique à Montréal en raison de l’accessibilité et de l’abordabilité de ses cours, l’association enregistre chaque année plus d’une centaine d’inscriptions. Elle propose des ateliers d’initiation à la sculpture ainsi que des cours de perfectionnement en anatomie, en plus d’organiser des expositions.

Professeur et membre à l’association depuis 12 ans, Gérard Solesme, ingénieur à la retraite, explique la démarche de la biennale : « Les pièces présentées au public ont toutes été exécutées pendant les cours. Certaines d’entre elles sont confectionnées sur plusieurs mois, précise-t-il. Durant les ateliers, les professeurs donnent les techniques mais chaque personne arrive avec son projet personnel. »

Dans la perspective de cette biennale, les œuvres les plus réussies de chaque catégorie reçoivent un prix et sont mises en avant dans la salle d’exposition.

Fourmilière de talents

Ils sont pour la plupart retraités ou d’âge mûr; certains ont cogné à la porte de l’association par hasard ou pour passer le temps, d’autres nourrissaient l’amour des beaux-arts depuis toujours. En tout cas, ils se réunissent chaque semaine avec le même empressement pour façonner leur motte de terre ou ciseler leur pièce de bois.

Gilbert Désilet est l’un d’eux. Lui qui n’aurait jamais pensé se passionner pour l’art s’est découvert des talents cachés, désormais reconnus. Inscrit à l’association depuis seulement deux ans, il est l’heureux récipiendaire du premier prix du jury pour sa pièce représentant une tête de cheval.

« La sculpture, c’est avant tout un mode d’expression pour moi, commente Gilbert Désilet. J’ai découvert que j’avais le sens de la forme. Mais au final, ce n’est pas vraiment l’objet que tu fais qui est important, c’est la découverte de toi-même à travers la forme… Ce sont tes propres qualités qui vont ressortir dans tes œuvres. »

De fil en aiguille, ce retraité nord-montréalais s’est donc pris de passion pour le bois. Et, bien que cette pratique reste un passe-temps, avec ses œuvres d’une finesse et d’une délicatesse remarquables, il a dès lors remporté trois premiers prix, dont l’un décerné par la Compétition annuelle de sculpture d’Ottawa.

Avec une grande variété de pièces, la biennale 2016 de l’association des artisans sculpteurs de Saint-Léonard a attiré près de mille visiteurs encore cette année, du 18 et le 29 mai. Une exposition étonnante qui vaut le détour.

En ce qui concerne les horaires d’ouverture, elles coïncident avec celles de la bibliothèque.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!