Collaboration spéciale/Gouvernement du Canada Les ministres Bains et Dion ont annoncé un investissement de 54 M$ à l'industrie aéronautique.

Un consortium de 15 entreprises et universités, dirigé par Bombardier, bénéficiera d’une enveloppe de 54 M$ du gouvernement fédéral afin de mettre au point les technologies aéronautiques de prochaine génération. Cette annonce survient moins d’une semaine après celle de Québec qui injectera 40 M$ pour concevoir des avions plus écologiques.

Le plan fédéral, nommé Projet Horizon, vise entre autres à remplacer les commandes de vol mécaniques conventionnelles par des interfaces électroniques qui permettront aux ordinateurs d’avion d’effectuer des tâches sans l’intervention du pilote.

Bombardier et Thales, qui sont installées à Saint-Laurent, bénéficieront des deux subventions. Ces grandes entreprises seront épaulées par plusieurs autres compagnies du Grand Montréal, qui, elles, recevront uniquement l’aide fédérale, notamment FusiA, également à Saint-Laurent, Rolls Royce, qui fabrique des moteurs à Lachine, OPAL-RT dans Le Sud-Ouest, Axis, qui crée des prototypes à Saint-Léonard et Liebherr, à Laval.

«Plus de 190 compagnies au Québec sont responsables de plus de la moitié de la production et de l’emploi dans le domaine de l’aérospatiale au Canada. Cette collaboration permettra de garder notre industrie de l’aérospatiale en tête de l’innovation à l’échelle mondiale», a fait savoir le ministre des Affaires étrangères et député de Saint-Laurent, Stéphane Dion, lors de l’annonce, mardi.

Recherche et développement
L’Université McGill et Polytechnique Montréal contribueront également à ce cycle de recherche et développement pour créer des systèmes électriques de pointes et des systèmes aérodynamiques avancés.
Ils devraient rendre les avions de l’avenir plus écoénergétiques, plus fiables et plus silencieux.

«Lorsque les partenaires industriels, des centres de recherche et des universités travaillent de concert, on arrive aux meilleurs résultats», a indiqué le directeur de l’ingénierie de Bombardier, Fassi Kafyeke.

Les 54 M$ proviennent du Programme de démonstration de technologies du ministère de l’Innovation. La même somme avait été attribuée, en mai, à un autre consortium de l’aérospatiale dirigé par MDA Systems dont plusieurs installations sont à Sainte-Anne-de-Bellevue. Ce premier projet s’intéressait aux technologies satellitaires.

Partenaires de Projet Horizon

  • Bombardier (avions, aérostructures et services d’ingénierie)
  • Rolls-Royce (moteurs d’avion)
  • Thales (systèmes critiques)
  • Microturbo, Safran (groupes auxiliaires de puissance)
  • Liebherr (systèmes d’air et de commande de vol, trains d’atterrissage)
  • OPAL-RT (contrôle en temps réel, simulations)
  • Quaternion Aerospace (aérodynamique, aéroélasticité)
  • FusiA (impression 3D de pièces métalliques)
  • Axis (prototypes)
  • Polytechnique Montréal
  • Université McGill
  • Conseil national de recherches Canada
  • Université de Toronto (Ontario)
  • Université de Victoria (Colombie-Britannique)
  • Université Ryerson (Ontario)

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!