L’ancien directeur général chez TC Media, Martin Routhier, est décédé vendredi à la suite d’un malaise cardiaque, à l’âge de 45 ans. Le résident de Senneville, qui a dirigé les hebdos de l’ouest de Montréal pendant trois ans, était considéré par ses pairs comme un chef d’équipe rassembleur et dédié à son métier.

Sylviane Lussier, éditrice actuelle de Métro Média, est celle qui a embauché Martin Routhier à la direction de TC Media à l’époque. «J’ai eu besoin d’un directeur général pour le bureau de Dorval. On a creusé le sujet lui et moi et il a accepté le défi, qu’il a relevé avec brio», raconte Mme Lussier.

Le qualifiant de passionné et d’engagé, elle souligne que Martin était apprécié par tous les groupes qu’il était appelé à côtoyer. «Il a été un gestionnaire chaudement aimé par son équipe et par ses supérieurs. Tout le monde est vraiment ébranlé et le pleure», confie l’éditrice, ajoutant qu’elle a de grandes pensées pour sa femme Anne-Marie et ses deux enfants. «Je pense également à ses parents, car Martin était fils unique.»

Martin Routhier continuait d’évoluer dans le monde des communications. Il est devenu, en novembre, vice-président de 2M.Media, l’entreprise qui a acheté le Courrier Laval.

Le journaliste Stéphane St-Amour parle d’un «patron d’exception» dans la salle de rédaction. «Il croyait grandement en la presse régionale, en une presse indépendante et libre. Toute l’équipe est encore sous le choc ce matin», a réagi celui qui travaillait à ses côtés.

Homme de hockey
Martin Routhier a agi à titre de président du Junior de Montréal, une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), de 2008 à 2011.

Diplômé de McGill, il a auparavant été défenseur étoile et capitaine de l’équipe de hockey masculin de l’université pendant cinq saisons. Il détient d’ailleurs le record du deuxième plus grand nombre de buts pour un défenseur des Redmen.

« »Roots » était l’exemple du type de joueur que nous voulions avec les Redmen. Il était un passionné, un joueur d’équipe et un meneur. Tout le monde dans l’équipe était important pour lui», a commenté son entraîneur de l’époque, Martin Raymond, sur le site Web de l’Université McGill.

Joël Bouchard, copropriétaire de l’Armada de Blainville-Boisbriand et entraîneur-chef du Rocket de Laval a, pour sa part, décrit son collègue comme «un homme enthousiaste, généreux et intègre» avec lequel il adorait échanger. Martin Routhier a été président de la franchise sous le nom du Junior de Montréal de 2008 à 2011, alors que l’équipe était basée à Verdun.

M. Routhier a également pris part aux conseils d’administration des chambres de commerce de Saint-Laurent – Mont-Royal ainsi que du Sud-Ouest.

Outre son épouse, il laisse dans le deuil ses enfants Livia Jane et Louis-Félix, ses parents Jacques et Charlotte, ses beaux-parents Gilles et Micheline ainsi que nombreux parents et amis. La famille recevra les condoléances le samedi 25 août, de 13h à 17h, à la Maison funéraire Roussin (96, boul. Perrot à L’Île-Perrot).

Réactions
«En juillet 2014, j’ai rencontré Martin Routhier qui est devenu mon patron chez TC Media. En moins d’une semaine, il m’a donné la chance de devenir directeur des ventes. Durant trois ans, chaque jour, nous travaillons en équipe. Il m’a fait confiance, il m’a enseigné et m’a fait grandir au niveau professionnel. J’étais son bras droit… J’ai alors côtoyé un homme d’une extrême gentillesse, généreux envers ses employés, humain et exceptionnel. Nous avions tous le goût de travailler pour toi et nous avions l’impression d’avoir un vrai leader et non «un boss» comme chef d’équipe. Quand tu es parti de TC Media, je pleurais comme un bébé et je t’ai longuement serré dans les bras. Merci pour tout Martin, c’est injuste et incompréhensible, si jeune à 45 ans. Je pense à ta femme et tes enfants à qui tu n’as pas eu le temps de dire au revoir. C’est difficile de perdre une personne aussi exceptionnelle que toi. Tu as marqué ma vie et je garde en mémoire ton sourire et tout le plaisir qu’on a eu ensemble. C’est ici que la route s’arrête pour toi et repose en paix, même si tu n’as pas eu le temps de finir ce que tu as commencé. Je te souhaite un bon voyage, beaucoup de courage à ta famille. Tu es un de ceux qui a fait l’homme que je suis devenu aujourd’hui. Je t’aime mon frère, mon ami. JF»
— Jean-Francois Guay, directeur des ventes, TC Media (2014-2018)

«Tu as été là pour moi au moment où j’en avais le plus besoin! Tu m’as accueilli dans ton équipe sans me poser de question, sans me juger, comme le ferait un frère. Tu ne l’as jamais su, mais tu m’as presque sauvé la vie, tu m’as permis de continuer à croire qu’en étant un homme bon, les bonnes choses allaient m’arriver! Je n’oublierai jamais tes « good job » et tes « lâche pas »! Tu n’avais que 5 ans de plus que moi et j’ai toujours eu l’impression que tu avais vécu deux vies de plus. Les gens sont de passage dans nos vies, mais sache que le tien aura été des plus significatif, tu resteras à jamais dans mon mémoire comme un grand frère que n’ai pas eu et, pour le reste de ma carrière, il y aura toujours une grande partie de Martin Routhier en moi.
Au revoir mon chum!»

— Martin Vallée, directeur des ventes, Métro Média

«Je me considère extrêmement chanceux d’avoir connu Martin. Il a eu un impact positif et immédiat sur ma vie personnelle et professionnelle. Il avait toujours un plan, quel que soit le défi. Il m’a montré que le leadership ne s’agit pas seulement d’un titre dans une corporation ou une description de tâches, mais plutôt de trouver les forces de tous ceux qui nous entourent. Comme tous ceux qui ont eu le privilège de rencontrer ce gentleman; je suis choqué et attristé par la nouvelle de son départ. Merci Martin; merci, mon coach, tu vas me manquer.»
— Walid Achour, directeur des ventes, TC Media (2013-2015)

«Nous avons perdu un grand homme!
Une personne humaine comme il s’en fait peu, un administrateur hors pair et doué, un vrai leader! Martin Routhier, passionné de son travail et à l’écoute des gens. Capable de trouver des solutions gagnantes et grand communicateur. Toujours positif, bon père de famille et l’ami de tous. Inspirant et prêt à défendre son équipe. L’homme en retrait laissant toute la place à l’équipe.
Généreux et avec beaucoup d’entregent. Trop jeune pour partir Martin. Tu laisses un grand vide autour de toi. Je croyais avoir plusieurs années pour partager des dîners, mais non la vie l’a voulu autrement. C’est un privilège de t’avoir croisé. Salutations!»
— Michel Noël, conseiller en solutions médias, Métro Média

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!