Afin d’aborder les enjeux locaux pendant la présente campagne électorale, TC Media a invité les candidats des principaux partis à présenter leur point de vue chaque semaine sur des enjeux locaux.

Leur réponse, d’un maximum de 150 mots, est publiée intégralement. La participation des candidats n’est pas obligatoire.

Cette semaine, nous leur avons demandé si, selon eux, un citoyen devait pouvoir voter à visage couvert.

Daniel Green, Parti vert
Parti Vert Daniel Green

Oui, un citoyen peut et a le droit de voter à visage couvert. En revanche, la loi doit être respectée. Cela signifie que la personne doit être identifiée par un agent d’Élections Canada avant d’entrer dans l’isoloir pour voter.

J’éprouve du désarroi à voir que le Bloc québécois et le Parti conservateur font équipe en jouant avec la peur.

Nous avons parmi nous au Québec des hommes et des femmes provenant de partout à travers le monde.

Soyons-clair, nous parlons du niqab depuis plusieurs jours; quel est l’impact du niqab sur l’économie? Sur l’environnement? Les logements sociaux? Pouvons-nous enfin discuter des priorités des Canadiens et Québécois alors que nous sommes en récession économique?

Cela ne m’étonne pas que de plus en plus de nos citoyens se désintéressent de la politique avec ce genre de sujet. Et j’invite tous les déçus de la politique à s’intéresser à notre programme socio-économique et environnemental.

Marc Miller, Parti libéral
Parti liberal Marc Miller

Deux principes très importants pour notre démocratie gouvernent le processus de vote au Canada: l’identification de l’électeur et le secret du vote.

Dans ses articles 143 et 148, la Loi électorale du Canada prévoit des procédures simples et claires, que nous jugeons suffisantes et adéquates, pour identifier l’électeur et assurer l’intégrité du vote.

Je regrette que cette question soit utilisée pour faire diversion sur les véritables enjeux de cette campagne électorale, notamment la relance de notre économie à travers un plan d’investissement historique en infrastructures, l’amélioration de la sécurité financière de la classe moyenne, la modernisation de nos institutions démocratiques et la protection de l’environnement.

Le faux débat ouvert par la question du vote à visage couvert vise à semer la crainte et la peur de l’Autre, peur et crainte que nous rejetons en tant que politiciens responsables.

Steve Shanahan, Parti conservateur
Le candidat du Parti conservateur, Steve Shanahan

Nous ne pouvons accepter que des gestes comme celui de voter ou de prêter serment soient effectués autrement qu’à visage découvert.

L’égalité des sexes est une valeur fondamentale de la société canadienne.

Nous devons, bien entendu, respecter les libertés individuelles, mais pas à n’importe quel prix comme le souhaitent les libéraux et les néodémocrates.

Tous les citoyens sont égaux dans l’exercice du droit de vote, qui demande de s’identifier clairement et le processus électoral ne doit pas être soumis à des conditions religieuses. Malheureusement, Justin Trudeau et Thomas Mulcair préfèrent défendre des intérêts électoralistes auprès de certaines communautés plutôt que de défendre les valeurs qui font consensus au Québec et au Canada.

Chantal St-Onge, Bloc québécois
Bloc quebecois Chantal St-Onge

On enseigne l’éthique et la culture religieuse à l’école afin de permettre à l’enfant d’acquérir ou de consolider la notion selon laquelle toutes les personnes sont égales sur le plan des droits et de la dignité.

La religion, c’est une affaire privée. La citoyenneté est une affaire d’ordre public liant l’individu à sa communauté de manière officielle, donc lorsqu’on veut prêter serment d’allégeance au pays d’accueil, il faut se découvrir le visage. La citoyenneté n’a pas à faire de concession à la religion.

Je trouve désolant que l’on s’éloigne de l’égalité homme-femme dans notre vie publique pourtant laïque. Comme la vaste majorité des Québécois, je crois qu’il faut défendre ces valeurs sans compromis.

Au Québec, tous les partis s’entendent sur le fait que l’exercice du droit de vote doit se faire à visage découvert.

Au Québec, c’est unanime et je m’engage à défendre les intérêts des Québécoises et des Québécois.

Allison Turner, NPD
NPD Allison Turner

Les règles d’Élections Canada sont les mêmes pour tout le monde, et nous engageons les électeurs à respecter la loi actuelle.

Nous encourageons donc les gens de Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs à aller voter et à respecter les procédures d’identifications mises en place par Élections Canada et contenues dans la loi électorale, telle que modifiée par les conservateurs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!