Photo: TC Media - Archives La valeur moyenne d'un condo dans le Sud-Ouest est de 316 700$ au rôle foncier 2017-2019 comparativement à 285 100$ pour le rôle précédent.

Bien qu’il occupe le troisième rang des arrondissements au rôle foncier 2017-2019 pour la plus forte croissance, la valeur des propriétés n’augmente plus de manière aussi spectaculaire dans le Sud-Ouest. La hausse est inférieure de 66% à celle du rôle précédent.

Le nouveau rôle établit à 7,8% la hausse moyenne. C’est loin des augmentations de 30% et 24% enregistrées lors des deux rôles précédents.

Le Sud-Ouest se retrouve derrière Rosemont–La Petite-Patrie (9,3%) et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension (8,3%). À l’autre bout du spectre, on trouve Saint-Léonard où la valeur a connu une croissance de seulement 3%.

La valeur moyenne d’une maison unifamiliale dans le Sud-Ouest est de 415 900$ au nouveau rôle comparativement à 376 000$ pour l’exercice précédent. Pour ce qui est des condominiums, elle est passée de 285 100$ à 316 700$.

La valeur des propriétés a été déterminée en fonction des conditions du marché au 1er juillet 2015.

Ralentissement généralisé
On observe dans le Sud-Ouest un ralentissement généralisé de la hausse de la valeur des immeubles résidentiels.

L’augmentation pour les maisons unifamiliales est de 8,8% par rapport à 29% pour le rôle précédent. En ce qui concerne les condominiums, elle a fondu de 24,3% à 4,1%.

Pour trouver les augmentations les plus importantes, il faut regarder du côté les immeubles de 2 à 5 logements, avec une hausse de 9,4%, et ceux de 6 logements ou plus, dont la valeur a augmenté de 11,6%.

«Les immeubles à logements, il ne s’en construit plus mais il y a encore de la demande. La rareté fait le prix», explique Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la Fédération des chambres immobilières du Québec.

Essoufflement
Les chiffres du nouveau rôle témoignent d’un essoufflement qu’a connu le marché. «Il y a eu un ralentissement à partir de 2013 avec un petit rebond en 2015, note Paul Cardinal. On est passé d’un marché de vendeurs à un marché équilibré et même d’acheteurs.» Cela s’est traduit par une pression moins forte sur les prix.

Entre 2012-2015, le prix médian d’une maison unifamiliale dans le Sud-Ouest n’a pas bougé. Il y a toutefois eu des hausses pour les condos (+7%) les duplex (+18%) et les triplex (+15%).

Le prix médian d’une propriété est celui qui se situe exactement au milieu, entre celles dont la valeur est supérieure et celles dont la valeur est inférieure.

Sauf pour les duplex, où ils ont reculé de 5%, les prix sont repartis à la hausse dans le Sud-Ouest. De septembre 2015 à août 2016, par rapport à la même période l’année précédente, le prix médian des maisons unifamiliales a grimpé de 18%, celui des condos de 6% tandis que le prix des triplex a connu une hausse de 9%.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus