Photo: TC Media - André Desroches La Société de développement commercial Plaza Monk compte sur son territoire environ 180 places d'affaires.

Afin de rendre le boulevard Monk plus attrayant et stimuler les affaires, les propriétaires de bâtiments commerciaux et leurs locataires ont désormais accès à une enveloppe de 15 M$ du programme PR@M-Commerce pour procéder à des travaux de rénovation.

Le programme s’adresse aux propriétaires et commerçants situés entre les rues Allard et Saint-Patrick.

Ils peuvent obtenir un soutien financier pour couvrir le tiers du coût des travaux admissibles allant jusqu’à 250 000$.

Ils ont aussi accès à une subvention additionnelle pour récupérer 50% des honoraires professionnels en design d’aménagement allant jusqu’à 20 000$.

«Les travaux admissibles sont notamment la rénovation de la façade, incluant l’auvent et l’enseigne, celle de l’intérieur du local commercial ainsi que l’aménagement d’une terrasse permanente», précise Alain Martel, du service du développement économique de la Ville de Montréal.

À partir du moment où la demande est acceptée, celui qui la soumet a deux ans pour exécuter les travaux.

Relancer l’image
La rue du quartier Émard fait partie des trois artères commerciales de la métropole admissibles à une aide financière pour la première année du programme de la Ville de Montréal.

«C’est une opportunité pour le boulevard de relancer son image», souligne la directrice de la Société de développement commercial (SDC) Plaza Monk, Marie-Josée Choquette.

Selon elle, plus d’une vingtaine de propriétaires et de commerçants auraient déjà démontré leur intérêt à déposer un projet pour mettre leurs bâtiments et locaux au goût du jour. La SDC compte sur son territoire environ 180 places d’affaires.

Un grand défi
Selon Renée Dubé de la firme Zins Beauchesne, qui a produit un plan de développement économique pour le compte de la SDC, améliorer l’apparence des bâtiments constitue un des grands défis de Monk. «La pire menace est de laisser se dégrader l’apparence des commerces», soutient-elle.

Pour le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, le programme PR@M-Commerce arrive au bon moment. «C’est une pièce essentielle du cocktail de mesures qu’il faut adopter pour que les gens reprennent du plaisir à venir sur le boulevard», estime-t-il.

Outre Monk, le programme est actuellement en application sur les rues Notre-Dame à Lachine et Masson dans Rosemont.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus