Un an après qu’une piétonne y eut été frappée par un autobus, la mise en place de mesures se poursuit pour rendre le boulevard des Trinitaires plus sécuritaire près du terminus Angrignon. Deux panneaux d’arrêt seront installés à l’intersection des rues Jogues et Dumas.

La zone a été le théâtre d’accidents au cours des dernières années, dont un mortel en 2007.

Les panneaux d’arrêt toutes directions seront en place à compter du 7 novembre.

«Ils feront en sorte de diminuer la vitesse sur des Trinitaires», espère la conseillère municipale de Saint-Paul–Émard, Anne-Marie Sigouin.

Les policiers auront les automobilistes à l’œil. «Il va y avoir une période d’adaptation avec cette nouvelle signalisation. Après des opérations de sensibilisation, nous allons passer à la répression», indique Robert Beaulieu, policier au poste de quartier 15 du SPVM affecté au dossier de la circulation.

Cette mesure vient s’ajouter à l’interdiction de tourner à gauche sur la rue Irwin depuis des Trinitaires en vigueur depuis le printemps.

Feux prioritaires
L’arrondissement vient aussi d’adresser à la ville-centre une demande pour que les feux situés à l’angle des rues Irwin et Lamont soient dotés d’une priorité de virage à gauche pour les véhicules roulant sur des Trinitaires en direction nord.

«C’est là que les autobus tournent pour aller vers le terminus», souligne Anne-Marie Sigouin.

Pour le commandant du poste de quartier 15, Sylvain Parent, une telle signalisation a l’avantage d’être claire. «À partir du moment où on évite des ambiguïtés et les fausses manœuvres aux conducteurs qui peuvent avoir de la difficulté à évaluer la vitesse des véhicules qui viennent en sens inverse, on aide à prévenir les accidents», analyse-t-il.

L’Agence métropolitaine de transport (AMT) va procéder de son côté à l’installation de garde-corps sur le quai numéro 6 du terminus Angrignon, signale sa porte-parole Caroline Julie Fortin. «Cela va permettre de canaliser la circulation des piétons dans les zones sécuritaires et éviter qu’ils ne se trouvent sur les voies prévues pour les autobus», précise-t-elle.

Rappelons qu’en novembre 2015, une femme a été heurtée par un autobus en traversant le boulevard des Trinitaires à la hauteur de la rue Irwin. Elle avait subi des blessures aux jambes. Cet accident a relancé la question de la sécurité routière dans un secteur où la construction de plusieurs tours d’habitation au cours des dernières années a entraîné une augmentation du nombre de piétons et de véhicules.

Depuis un an, un comité réunissant l’arrondissement du Sud-Ouest, la ville-centre, le SPVM, la Société de transport de Montréal et l’AMT, propriétaire du terminus, travaille à identifier des mesures permettant d’améliorer la sécurité.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus