Gracieuseté - Studio Couleur Vive L’exposition É(E)S de 24 images et 13 poèmes sera présentée dans d’autres arrondissements montréalais après son passage au Centre culturel Georges-Vanier.

Le Centre culturel Georges-Vanier accueillera une exposition féministe qui jumèle écriture et art visuel dès le 2 février. Le projet É(E)S, initié cet été par l’auteure Garance Philippe, met en vedette les œuvres d’une douzaine d’illustratrices des quatre coins de Montréal.

Chacune des artistes devait produire deux œuvres à partir de courts poèmes qu’avait écrits Mme Philippe. La première devait s’inspirer d’un texte personnellement attribué par l’auteure et la seconde devait servir à illustrer un texte commun.

«Il s’agit d’un poème au vocabulaire assez cru qui représente la fibre féministe de l’exposition, dit l’instigatrice d’É(E)S. Deux illustratrices ont même quitté le projet à cause de son contenu.»

Artistes émergentes

Mme Philippe est d’avis que l’aspect le plus intéressant de sa démarche réside dans la liberté d’expression de ses collaboratrices.

«Elles ont eu carte blanche et je trouve ça vraiment capoté de voir toutes les différentes interprétations de mes écrits», fait-elle valoir.

Les artistes ont toutes été recrutées sur le réseau social Instagram. Tout comme Mme Philippe, qui publie ses poèmes sur son blogue depuis 2009, l’exposition É(E)S représente pour elles une première opportunité de se faire connaître par le grand public.

É(E)S sera présentée du 2 février au 17 mars au Centre culturel Georges-Vanier (2450, rue Workman). L’entrée est gratuite.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!