Le célèbre homme d’affaires québécois Mitch Garber était de passage à la galerie d’art l’Arsenal, mardi, pour livrer un discours dans le cadre du Camp BN, une rencontre d’une centaine d’entrepreneurs montréalais organisé par la Banque Nationale. Il en a profité pour donner des conseils à ceux-ci, mais aussi pour partager sa vision du quartier Griffintown, où se tenait l’événement.

En entrevue avec TC Media, l’ex-dragon a mentionné que Griffintown illustre bien le rôle que Montréal a joué dans l’histoire récente de l’innovation québécoise.

«Griffintown représente le renouvellement de Montréal. On ne peut pas rebâtir un quartier comme celui-là sans avoir une économie florissante. Quand je viens ici et je vois tous les restaurants, les clubs, les galeries d’art et les condos, je me dis que c’est un grand indice de la croissance économique qu’a connu Montréal depuis quinze ans», estime-t-il.

Le président du comité administratif du Cirque du Soleil a aussi vanté l’entrepreneuriat québécois lors de son allocution, mentionnant que, selon lui, la belle province est à la fine pointe de l’innovation depuis plusieurs années.

«Le Québec s’est lancé très tôt dans le monde du logiciel avec des compagnies comme Softimage et CGI. On prend position très tôt dans plusieurs domaines innovants, comme l’a fait Bombardier, et les gens oublient souvent que beaucoup de tendances commencent ici», soutient-il.

Rendez-vous entrepreneurial

Après le discours de M. Garber, la centaine d’entrepreneurs réunis pour l’occasion ont participé à cinq ateliers qui leur apprenaient à tirer profit des nouvelles technologies pour accélérer la croissance de leurs entreprises. Par exemple, les casques de réalité virtuelle peuvent être utilisés pour faire visiter des locaux à des clients étrangers.

«Ce qu’on voulait faire aujourd’hui était de créer chez les gens un état d’esprit propice à l’innovation. Les ateliers sont un peu un prétexte pour ça plus qu’une immersion technologique complète, mais ils peuvent amener les entrepreneurs à réfléchir quant aux possibilités qui s’offrent à eux», explique le vice-président des entreprises spécialisées de la Banque Nationale, Mario Desautels.

L’évènement était le cinquième qu’organisait la Banque Nationale au Canada et le premier à se tenir à Montréal. Trois autres arrêts sont prévus à Calgary, Toronto et Québec d’ici la fin du mois de mai.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus