(Photo: TC Media – Nicholas De Rosa) Le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, a dévoilé le Plan de développement urbain, économique et social Turcot le 21 avril. «Nous pouvons affirmer que les quartiers avoisinants [du chantier] pourront enfin tirer avantage de la reconstruction de l’échangeur», estime-t-il.

Le secteur de l’échangeur Turcot se métamorphosera considérablement dans les prochaines années. De nouveaux espaces verts, la construction de logements sociaux et l’aménagent d’une piste cyclable figurent tous dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUÉS) Turcot qu’a présenté l’arrondissement du Sud-Ouest, vendredi.

Ce plan touchera les quartiers limitrophes de l’échangeur, où les citoyens vivent avec plusieurs nuisances depuis le début du chantier. Ce sont plus spécifiquement les secteurs de Saint-Henri Ouest et du nord-est d’Émard–Saint-Paul qui seront visés par le PDUÉS, le fruit de multiples consultations publiques qui ont eu lieu au printemps dernier. Il devrait être approuvé au conseil municipal lundi et entrera en vigueur à l’automne prochain

«On livre une vision qui s’actualisera dans des actions, a expliqué le maire de l’arrondissement Benoit Dorais en conférence de presse. Le PDUÉS est là pour faire en sorte que l’échangeur s’intègre mieux dans les quartiers, en allant de l’avant avec du verdissement massif, entre autres.»

 

Tandis que plusieurs stratégies, dont celles concernant les espaces verts, seront élaborées dans le court terme, leur implantation est attendue entre 2019 et 2021. D’autres actions, telles que favoriser l’occupation des immeubles d’intérêt patrimonial, sont prévues entre les années 2021 et 2025.

Un lien cyclable de 3 kilomètres sera également aménagé entre 2019 et 2021. Celui-ci aura pour but de faciliter les déplacements entre les quartiers du Sud-Ouest, mais aussi de les lier aux arrondissements avoisinants, soit Verdun, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et Westmount.

Économie et immobilier

Le développement économique est un autre des points centraux du PDUÉS. L’arrondissement compte notamment redynamiser les artères commerciales Notre-Dame Ouest et Monk. Un concept sera d’ailleurs élaboré pour cette dernière afin qu’elle soit liée aux berges du canal de Lachine. Des partenariats seront aussi formés avec le secteur privé afin de développer de nouvelles zones d’emplois.

Pour ce qui est du développement immobilier, sept sites présentant un potentiel à cet égard, dont le pôle Gadbois et le terrain de la Canada Malting, sont mentionnés dans le PDUÉS.

«On ne parle pas ici de projets où on développera un nouveau quartier, mais bien de projets d’insertion et de la construction de logements sociaux sur des terrains municipaux», a précisé M. Dorais.

Culture

Le maire a tenu à souligner qu’il existait une vitalité culturelle importante dans le Sud-Ouest et que son administration a le désir qu’elle «prenne toute sa place et que son expansion continue».

Pour ce faire, l’art public sera intégré dans les aménagements qui seront présentés par l’arrondissement, qui compte également développer des coopératives d’artistes. Celles-ci pourraient se situer dans les bâtiments patrimoniaux mentionnés dans le PDUÉS, a mentionné Benoit Dorais.

En continu

Québec a octroyé 1,5 millions $ à l’arrondissement pour la réalisation du plan. La Ville de Montréal aura également son rôle à jouer dans ce dossier.

«Nous allons travailler pour que les objectifs du PDUÉS soient reflétés dans des investissements de la ville centre», a indiqué Russell Copeman, responsable de l’urbanisme à la ville.

De nouvelles consultations publiques auront également lieu en été afin que modifications soient apportées au plan, si nécessaire.

 

Les cinq axes du PDUÉS

  • Espaces verts et verdissement
  • Développement immobilier
  • Développement économique et social
  • Culture et patrimoine
  • Mobilité

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!