(Photo: TC Media – Nicholas De Rosa) Une soixantaine de citoyens se sont prononcés sur ce que devraient être les priorités futures de l’arrondissement du Sud-Ouest en matière de développement durable.

La biodiversité, les transports actifs et les services de proximité ne sont que quelques-uns des thèmes qui ont été abordés par la soixantaine de personnes réunies lundi soir au Centre culturel Georges-Vanier, où se tenait une consultation citoyenne sur le Plan local de développement durable 2017-2020 de l’arrondissement du Sud-Ouest.

Divisées par table et dirigées par des employés de l’arrondissement, les équipes de cinq à sept personnes étaient appelées à  apposer des autocollants sur des feuilles pour identifier les actions et cibles d’action qu’ils considèrent que l’arrondissement devrait prioriser lors de la mise en œuvre du plan à l’automne.

«Ça peut être de grandes stratégies, comme des aménagements de parcs, mais aussi de plus petites actions qui font toute une différence si elles sont déployées à grande échelle. On peut penser à la plantation d’arbres, mais aussi à l’achat local», a tenu à souligner le maire Benoit Dorais lors de son discours d’ouverture.

Réactions

Il est impossible pour le moment de dresser un portrait des priorités des citoyens. Les informations recueillies lors de la consultation de lundi soir seront analysées, colligées et remises à l’arrondissement en juillet. Les élus feront des représentations auprès des autres paliers de gouvernement si les priorités citoyennes débordent dans leur juridiction.

La conseillère Sophie Thiébaut, qui était mandatée par l’arrondissement pour travailler sur l’élaboration de cibles d’action, estime qu’elle a passé une belle soirée de discussion avec les citoyens, mais croit que plus d’accent aurait dû être mis sur les enjeux environnementaux.

«Sur ma table, du moins, on est restés très conventionnels. On aurait pu pousser plus loin l’innovation et vraiment cibler des gestes que l’arrondissement a le pouvoir de poser en tenant compte de l’adaptabilité du territoire aux changements climatiques», estime-t-elle.

De leur côté, certains des citoyens rencontrés par TC Media ont exprimé des réserves quant à l’influence qu’aura cette consultation dans la prise de décision de l’arrondissement.

«On se demande un peu comment ce sera appliqué, comme les propositions sont assez générales. Il y a une question pertinente qui a été posée à la table: les élections s’en viennent, donc est-ce que c’est juste une soirée pour bien paraître?», s’est questionnée la citoyenne Myriam Turcotte.

Le maire Benoit Dorais a d’ailleurs précisé que la consultation publique est une forme d’aide à la décision et qu’avoir le pouls de la population sur cet enjeu est essentiel pour l’arrondissement.

 

Les quatre priorités d’action du Plan local de développement durable

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre et la dépendance aux énergies fossiles
  • Verdir, augmenter la biodiversité et assurer la pérennité des ressources
  • Assurer l’accès à des quartiers durables, à échelle humaine et en santé
  • Faire la transition vers une économie verte, circulaire et responsable

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!