(TC Media - Nicholas De Rosa) Cette murale de Turcot est supposée donner l’impression aux visiteurs qu’ils sont sur le chantier.

À force d’étudier directement en face du chantier Turcot, la douzaine d’élèves du programme 15+ de l’école secondaire James Lyng, à Saint-Henri, ont fait de l’échangeur leur source d’inspiration artistique tout au long de l’année scolaire. Ils exhibent dès aujourd’hui leurs œuvres multidisciplinaires dans le cadre de l’exposition Turcot: Highway to History.

Des poèmes, des affiches, une murale, des vidéoclips et un reportage remplissent les murs blancs de la galerie d’art Up Next, située dans la bibliothèque de l’école.

«On voulait que les élèves réfléchissent aux manières dont Turcot affecte la communauté depuis 50 ans. Ce n’est pas pour être positif ou négatif, mais plutôt pour l’apprécier pour ce qu’il est et mieux le connaître», explique Melissa Proietti, organisatrice communautaire à James-Lyng.

Pour cette raison, les élèves ont même eu droit à une visite guidée du chantier par le ministère des Transports du Québec, lors de laquelle ils ont pris de nombreuses photos sur lesquelles étaient basées des œuvres.

«Ça nous a permis de voir comment l’échangeur est en train de changer, pourquoi il est en train de changer. Ouais, il y a du bruit quand on essaie d’étudier et des détours d’autobus à cause desquels on est en retard, mais c’est un projet énorme et impressionnant à voir en personne», raconte Audrey MacGregor, une élève de secondaire 3.

Inspirés
En entrant dans la galerie, l’œuvre qui attire le plus l’œil est l’énorme murale de Turcot, où sont représentés des travailleurs de chantier et une portion de l’immense structure dans un style résolument ancré dans les années 1960.

«On voulait que ça nous transporte à cette époque, parce que c’est à ce moment-là que Turcot a été construit. On s’est inspiré de l’art d’Expo 67, autant pour la murale que pour les affiches où le mot Turcot, écrit en majuscules, est superposé sur un dessin de l’échangeur», fait valoir le professeur Nathan Gage.

Le côté plus multimédia de l’exposition comprend de la musique composée par ordinateur synchronisée à des vidéos de concept 3D de Turcot qu’avait présenté le MTQ en 2009 et un reportage sur la mobilisation contre Turcot de certains groupes citoyens du quartier.

«Le chantier est en train de changer Montréal, et ce que vous verrez ici est un peu notre interprétation de comment et pourquoi», résume l’élève Audrey MacGregor.

Turcot: Highway to History sera présenté à la galerie d’art Up Next de l’école secondaire James Lyng (4550 Notre-Dame Ouest) du 6 au 8 juin de 9h-12h et du 12 au 14 juin de 12h-15. Entrée gratuite.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!