(Photo: Gracieuseté - Carolane Bélanger) Alessandra McGovern en pleine action.

La tendance des placottoirs a récemment migré vers le Sud-Ouest. La Société de développement commercial (SDC) des Quartiers du Canal a installé deux «stationnements pour piétons» sur la rue Notre-Dame-Ouest, en plein cœur de la Petite Bourgogne et de Griffintown.

«L’idée est de proposer un espace convivial pour que les gens passent du bon temps, indique Andy-Riwan Gernet, coordonnateur des communications à la SDC des Quartiers du Canal. On a voulu transporter le canal jusque dans nos artères commerciales.»

Griffintown, la Petite-Bourgogne et Saint-Henri ont une chose en commun, le canal de Lachine. Si la beauté du site attire les gens dans le coin, cela peut toutefois s’avérer être un couteau à double tranchant pour les commerçants. Cela peut entraîner la diminution du nombre de passants sur les avenues marchandes.

Afin d’inciter les gens à visiter davantage les commerces des quartiers longeant le canal, les membres de la SDC ont voulu transformer la rue Notre-Dame Ouest en boardwalk, une destination gourmande et shopping aux abords du canal de Lachine.

«Le bord de l’eau et les artères commerciales n’ont pas la même fonction, précise Robert Laramée, directeur général à la SDC des Quartiers du Canal. Le canal sert à la promenade bucolique et la rue Notre-Dame sert à la consommation. On a simplement voulu rendre plus attrayante l’idée de consommer.»

Ainsi, la construction de ces deux espaces de socialisation éphémères vise deux objectifs: offrir un lieu de détente et de socialisation et revigorer la clientèle de la principale artère commerciale.

Design
Il s’agit principalement d’espaces utilitaires, mais leur mission est d’autant plus remplie s’ils permettent l’enjolivement du quartier.

Alessandra McGovern est l’artiste derrière leur design. Elle a refait une beauté aux structures de bois qui étaient, à la base, entièrement blanches.

«On ne voulait pas que ce soit fade donc on a fait appel à Alessandra, souligne M. Gernet. Sa seule ligne directrice était de représenter le quartier et ses résidents et elle a parfaitement réussi!»

Le placottoir de la Petite-Bourgogne, en face de la boutique Karibu, représente le transport actif et la verdure du canal de Lachine. Des pieds, des feuilles et des roues de vélo y sont peints. Des plants de fleurs bordent aussi la charpente afin d’y ajouter une touche de vitalité.

Textures, formes géométriques et briques composent le design de celui installé en face du magasin Ludovik, dans Griffintown, ce qui représente le passé ouvrier du quartier. «J’y ai incorporé des feuilles afin de raviver le coin plutôt industriel», ajoute l’artiste.

Pour la SDC, c’était important de situer la structure dans un emplacement calme et isolé des tours à condos qui pullulent littéralement dans cette partie de l’arrondissement. «C’était urgent d’embellir ce coin qui manque de vert, de beauté, mentionne M. Laramée. Un piano public rose bonbon à l’effigie d’Oscar Peterson y est aussi installé et servira à animer cet endroit plutôt terne.»

Prix national
Construit par un collectif d’architectes de la région de Québec, la structure de Griffintown a d’ailleurs reçu un prix national de design urbain de l’Institut royal d’architecture du Canada. Auparavant érigée sur la 3e avenue dans le Vieux-Limoilou, l’aménagement d’une piste cyclable a poussé sa vente et c’est dans le Sud-Ouest qu’elle a déménagé.

«On en est maintenant heureux propriétaire et on compte le rester. C’est un quartier qui est axé sur le design donc c’était l’endroit rêvé pour l’aménager», souligne M. Laramée.

Installés depuis moins d’un mois, les placottoirs seront présents jusqu’au 31 octobre et reviendront l’été prochain. Un troisième pourrait voir le jour dans Saint-Henri, également sur la Notre-Dame Ouest.

Pour voir d’autres projets de l’artiste muraliste Alessandra McGovern, visitez le : www.anglerfish.es et www.instagram.com/anglerfisher

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!