(Photo: Gracieuseté - Facebook Roxane Bergeron) Le sculpteur se plaisait à dire que ses trois plus belles œuvres étaient ses enfants.

L’artiste sculpteur derrière l’imposante statut Pic et Pelle à la station de métro Monk, Germain Bergeron, est décédé soudainement à l’âge de 83 ans, le 29 juin, a annoncé mercredi la Société de transport de Montréal (STM).

Né à Saint-Perpétue-de-Nicolet, il a travaillé longtemps à Montréal comme professeur de latin et de français au Collège Notre-Dame et comme professeur d’art au Cégep du Vieux-Montréal. Il détient d’ailleurs une maîtrise dans ce domaine à l’Université Notre-Dame en Indiana.

L’arrondissement du Sud-Ouest a eu l’honneur d’accueillir l’une de ces œuvres en 1978, qui orne toujours l’intérieur de la station de métro de la ligne verte. Les deux personnages de six mètres de haut maniant le pic et la pelle sont fabriqués à partir de morceaux de métal récupérés. Ils représentent des ouvriers en hommage aux milliers de travailleurs qui ont construit le métro de Montréal.


On peut admirer plusieurs autres de ses sculptures monumentales sur le territoire canadien, notamment Le patineur de vitesse à Calgary, pour commémorer le champion olympique Gaétan Boucher, L’homme de fer à Schefferville ou Le tailleur de pierre en face de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas à Verdun.

Une cérémonie privée au domicile de sa fille aînée dans les Laurentides aura lieu le 20 août, pour honorer la mémoire de l’artiste.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!