(Photo: Gracieuseté – Arrondissement du Sud-Ouest) Le stationnement de la rue Bel-Air a accueilli une montgolfière pour l'occasion, en plus d'offrir différentes activités comme des contes, de la peinture au sol et une épluchette de blé d'Inde.

Dans le cadre de la Journée sans ma voiture, une centaine de cases de stationnement ont été transformées en espaces publics éphémères. Jeux, placottoirs, tables à pique-nique et même une montgolfière ont occupé sept emplacements du Sud-Ouest toute la journée du vendredi 22 septembre.

Voilà six ans que le Conseil régional de l’environnement (CRE) organise le PARK(ing) day où chaque installation expose des enjeux en lien avec la place qu’occupe l’automobile et les impacts qu’elle a sur le transport actif au quotidien.

«L’idée est de montrer que la Ville ne doit pas juste être conçue pour les voitures. Nous sommes d’accord avec le fait que les stationnements sont nécessaires, mais certaines cases pourraient être remplacées par des places publiques afin d’en faire profiter les piétons et les cyclistes», explique Félix Gravel, directeur adjoint du CRE.

L’événement se déroule simultanément dans 161 autres villes à travers le monde.

Enjeux
La sécurité des piétons et des cyclistes figure parmi les objectifs de la journée. «L’emportiérage est un enjeu majeur et qui tue. Un geste aussi anodin qu’ouvrir la portière de notre voiture peut devenir très dangereux», mentionne la porte-parole de Vélos Fantôme, Gabrielle Anctil.

Enlever des cases de stationnement aux abords des pistes cyclables ou repenser leur configuration, en ajoutant une zone tampon pour ouvrir la portière par exemple, réduirait considérablement le danger pour les cyclistes selon elle.

«Plusieurs personnes ne respectent pas la règle des 5 m aux intersections, ce qui réduit la visibilité et augmente du même coup les risques d’accident», explique pour sa part Geneviève Guérin, membre de Piétons Québec.

Tous s’entendent quand même pour dire que la Ville va dans la bonne direction afin d’améliorer la cohabitation entre tous les usagers de la route.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!