(Gracieuseté – Facebook Dorothy Yeats) Dorothy Yeaths a remporté la première place aux Jeux panaméricains de 2015.

La lutteuse olympique et résidente de Ville-Émard, Dorothy Yeats, s’est vu offrir une bourse Saputo de 5000$ de la part de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec pour la 8e année d’affilée, afin de récompenser ses bons résultats scolaires.

«Depuis que je suis sortie du secondaire, Saputo me supporte financièrement. Au départ, j’avais un peu moins d’argent, mais depuis que j’ai atteint 18 ans, je reçois plus», indique la jeune athlète de 24 ans qui est présentement en train de compléter sa troisième année en génie civil à l’Université McGill. L’étudiante a présentement une moyenne de 3,6 sur 4, ce qui équivaut à A-.

La lutteuse ne trouve pas difficile de concilier son entraînement à ses études. «C’est sûr que ça prend de l’organisation et beaucoup de mon temps, ce qui m’en donne moins pour magasiner ou sortir, mais comme le sport est ma priorité, ça ne me dérange pas», raconte celle qui s’entraîne de 20 à 25h chaque semaine en période de compétition. «Je vais à l’école à temps partiel pendant ces périodes», ajoute-t-elle.

En ce moment, l’athlète se concentre sur ses études puisqu’elle est blessée. Avant sa performance aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016 où elle a terminé en 5e place, elle s’est fait mal au poignet et à ce jour la blessure n’est pas encore guérie. Une intervention chirurgicale est prévue dans les prochains mois.

Elle est confiante qu’elle sera rétablie pour les qualifications des Jeux de 2020 à Tokyo, qui auront lieu trois mois avant le début des compétitions.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!