(Photo: TC Media - Justine Gravel) Les citoyens ont profité de la campagne électorale pour faire valoir leurs points concernant le logement social et abordable et faire pression sur les candidats.

Le boulevard Monk a été pris d’assaut mardi midi par une quarantaine de citoyens engagés qui ont manifesté pour revendiquer davantage de logements sociaux dans le Sud-Ouest. En scandant des slogans comme «Quartiers populaires! Quartiers Solidaires!» ou «Quartiers gentrifiés! Quartiers mobilisés!» ils se sont rendus dans les bureaux de campagne d’Équipe Coderre et de Projet Montréal.

Les manifestants, qui comprenaient des représentants des quatre tables de concertation et des deux comités logements du Sud-Ouest, réclament des candidats de l’élection municipale leur plan d’action pour atteindre la mise en place de 4500 nouveaux logements sociaux ou communautaires.

«Seulement 12 petits logements sociaux ont été construits dans les 10 dernières années dans le quartier Saint-Paul – Émard», déplore Assia Kada, coordonnatrice de la Table de concertation Ville-Émard/Côte Saint-Paul. En plus de nouvelles constructions, elle souhaite que des terrains soient réservés par la Ville de Montréal pour éviter que des promoteurs immobiliers puissent les acquérir pour les développer.

Réponses vagues
Un courriel envoyé il y a trois semaines exigeait des engagements concrets et un échéancier précis. Alors qu’Équipe Denis Coderre du maire sortant est demeurée muette, les manifestants ont tenté d’obtenir des réponses en personne. Mais le bureau était barré, sans candidats pour les recevoir.

Il a fallu une seconde visite, une heure plus tard, pour que les manifestants rencontrent les aspirantes conseillères d’arrondissement Nicole Picher et Claudia Olga Ouamabia. Elles sont toutefois restées vagues quant au nombre de logements qu’elles s’engageraient à construire, au nombre d’inspecteurs pour détecter l’insalubrité ainsi que le moment où elles pourraient mettre en place un registre local des loyers.

«En date d’aujourd’hui, il nous est impossible de mentionner des chiffres spécifiques et des engagements concrets, mais ce qu’il faut savoir c’est que les logements sociaux font partie de nos priorités», a promis Mme Olga Ouamabia.

Conversion d’appartements
Chez Projet Montréal, l’équipe sortante au complet était au rendez-vous. Ils ont notamment répondu de façon satisfaisante aux demandes concernant la conversion de logements en condos.

Les candidats ont précisé que le règlement concernant les immeubles en copropriétés divises avait déjà été abrogé en janvier. Le parti a maintenant l’intention d’étendre cette interdiction d’accorder des dérogations aux copropriétés indivises.

Dans un contexte d’embourgeoisement des quartiers du Sud-Ouest, les organismes et leurs membres sont en pourparlers avec l’arrondissement depuis de nombreuses années.

«Nous avons voté au dernier budget une réserve de 2M$ dans le Programme triennal d’immobilisations (PTI) en fonds d’inclusion pour la mise en réserve de bâtiments et terrains municipaux à des fins communautaires», a notamment souligné la conseillère d’arrondissement sortante Sophie Thiébaut.

Après avoir réussi à obtenir le Bâtiment 7 dans Pointe-Saint-Charles pour en faire un pôle communautaire, les citoyens ont l’intention de poursuivre leurs actions dans le but d’améliorer la situation des personnes à faible revenu dans le Sud-Ouest.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!