Photo: Gracieuseté – Thomas Tsukalas Thomas Tsukalas a grandi à Saint-Henri et il souhaite mettre de l'avant sa bonne connaissance du secteur.

Un quatrième candidat brigue le poste de conseiller de ville dans le district Saint-Henri-Est-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles-Griffintown dans le Sud-Ouest. Thomas Tsukalas tentera sa chance à titre d’indépendant aux élections municipales du 5 novembre.

Le 6 octobre, date limite pour procéder au dépôt des déclarations de candidats, cet ancien professeur en sciences politiques au Cégep Vanier a décidé de se lancer dans la course. Il était tout naturel pour lui de briguer un poste dans le quartier dont il est natif, Saint-Henri, malgré qu’il réside désormais à Verdun.

M. Tsukalas qui en est à sa première expérience en politique souhaite principalement s’attaquer au phénomène de l’embourgeoisement s’il est élu. «J’aimerais accorder à tous les résidents qui ont dû se déplacer en raison du développement immobilier la priorité absolue à un logement convenable et abordable, à peu près au même prix que celui qu’ils avaient auparavant», mentionne-t-il.

Un programme pour favoriser l’employabilité des minorités visibles, des personnes handicapées et d’origine autochtone, et un monument commémorant la communauté irlandaise sont aussi dans la mire de l’aspirant conseiller.

«Selon moi, les élections municipales sont l’occasion de convaincre le public avec nos idées plutôt qu’avec notre parti. J’aime être proche des gens», explique l’homme d’un certain âge qui a participé à de nombreuses mobilisations citoyennes.

Il affrontera le conseiller de ville sortant, Craig Sauvé, de Projet Montréal, Daniel Doyle d’Équipe Coderre et Taimur Tanoli de Coalition Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!