(Photo: Gracieuseté - Kevin George) 120 personnes ont participé à la marche pour l'éducation le vendredi 3 novembre. Un nombre record selon une des organisatrices de l'événement, Valérie Bilodeau.

Plus d’une centaine de jeunes, d’intervenants et de parents ont déambulé dans les rues de la Petite-Bourgogne le soir du 3 novembre afin d’encourager la persévérance scolaire et mettre de l’avant les métiers reliés aux sciences.

En brandissant des pancartes affichant des slogans comme «Nourriture pour l’esprit» ou «L’éducation est la clé», la troupe menée par Les Scientifines et la National Society for Black Engineers (NSBE) s’est arrêtée aux portes de six organismes du quartier où les participants ont pu en apprendre davantage sur leurs missions et différentes professions.

«Les minorités visibles, très présentes dans le quartier, sont souvent moins représentées dans le domaine scientifique, donc nous voulons leur en apprendre plus sur ces métiers par cette marche», explique Valérie Bilodeau, directrice générale de Les Scientifines, un organisme ayant pour mandat de représenter les femmes dans le monde de la science.

Prenant le départ à 16h devant le centre communautaire Tyndale St-Georges au Square Richmond, où se déroulent les activités de la NSBE, une société qui a pour but de promouvoir l’éducation chez les minorités visibles, les marcheurs se sont ensuite dirigés vers les locaux de l’Association des jeunes de la Petite-Bourgogne.

Ils ont poursuivi leur route vers l’Atelier 850, DESTA, BUMP, Amitié Soleil et la bibliothèque Georges Vanier pour finalement terminer au local de Les Scientifines, où des ateliers scientifiques étaient organisés pour les jeunes.

Depuis mai 2010, la marche pour l’éducation se déroule annuellement dans le quartier, avec de plus en plus de participants à chaque fois.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!