Bien qu’ils soient aux prises avec de nombreux détours depuis l’an dernier, les quelque 300 000 automobilistes empruntant chaque jour l’échangeur Turcot ne connaissent pas les dessous d’un des plus importants chantiers actuellement en cours au Québec. Lors d’une visite privilégiée avec les représentants des médias lundi, TC Media a pu constater l’avancement des travaux, maintenant à moitié complétés.

Se frayant un chemin sur la route de gravier, l’autobus a avancé vers le premier arrêt du tour guidé, la nouvelle bretelle permanente qui permettra aux automobilistes en provenance du centre-ville de se diriger vers l’A15 Sud. Des dizaines d’ouvriers s’affairaient à monter des segments de béton sur le nouveau tronçon routier.

De là-haut, il y avait une vue imprenable sur l’A720 Ouest, bientôt vestige du passé puisqu’elle cédera sa place à la nouvelle R136 Ouest. Sa destruction débutera à la mi-décembre, date où la nouvelle bretelle sera accessible aux véhicules.

«Le temps du démantèlement, une seule voie sera ouverte, par mesure de sécurité», a souligné Sébastien Marcoux, directeur adjoint du projet chez KPH Turcot, le consortium responsable de la reconfiguration.

À la fin de l’été, c’est plus de 95 000 m3 de béton qui auront disparu pour faire place à 47,5 km de routes flambant neuves, dont le nouveau tronçon de 3km de l’A20 Ouest, où a pris fin la visite.

«C’est un des derniers moments où nous pouvons marcher sur cette autoroute puisque dans moins d’un mois, ce seront des voitures qui y circuleront», a mentionné le ministre des Transports, André Fortin.

L’accessibilité à l’A20 Ouest sera toutefois ardue pour les automobilistes puisque deux portes d’entrée, Lucien-L’Allier et Du Fort, seront fermées pour être remplacées que par une seule bretelle temporaire, accessible par la rue Rose-de-Lima. Dès la mi-décembre, le trafic devrait augmenter dans l’arrondissement du Sud-Ouest, spécialement sur la rue Saint-Antoine en direction ouest.

«C’est vraiment la plus grosse problématique de cette phase», a précisé Sylvie Gervais, directrice au maintien de la mobilité pour KPH Turcot.

Ponts
En attendant la construction du pont Pullman, le boulevard du même nom servira d’aménagement temporaire pour les automobilistes en provenance de la R136 Est qui veulent accéder à l’autoroute Décarie en direction nord. Les voitures se dirigeant dans le sens contraire pourront également emprunter ce tronçon dès le 17 décembre.

Les travailleurs commenceront à monter les structures d’acier du pont destiné à relier les rues Notre-Dame et Saint-Jacques dès janvier, mais la fin des travaux n’est prévue que pour 2020.

Un autre pont pourrait voir le jour prochainement. Alors que le projet de la dalle-parc avait été balayé du revers de la main par l’ex-ministre des Transports Laurent Lessard, son successeur, André Fortin, a démontré une ouverture lors de sa rencontre avec la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lundi midi. De quoi faire sourire cette grande défenderesse de ce lien vert qui permettrait aux piétons et cyclistes de se déplacer aisément entre les quartiers Notre-Dame-de-Grâce et le Sud-Ouest en passant au-dessus du futur échangeur.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!