Photo: Gracieuseté Stéphanie Berthiaume a remporté une bourse «Ta marque, ton parcours» de 1000$ lors d'un gala.

Résolue à terminer ses études secondaires et mettre derrière elle son passé de toxicomane, Stéphanie Berthiaume a eu recours, en 2013, aux services du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) du Sud-Ouest. Quatre ans plus tard, la résidente de Griffintown complète sa technique en intervention en délinquance au collège de Maisonneuve, ce qui lui a mérité une bourse de 1000$ de la part du Réseau des CJE du Québec.

Lorsque Stéphanie a eu vent du concours destiné aux anciens et membres actuels d’un CJE, elle a décidé de tenter sa chance. Son parcours unique et sa persévérance lui ont permis de se distinguer parmi les 624 candidats en provenance des quatre coins du Québec.

«C’est quand même quelque chose de faire partie des 20 récipiendaires», souligne la jeune femme de 29 ans qui a reçu son prix lors d’un gala du Réseau des CJE du Québec au club Saint-James de Montréal, le 20 novembre.

À 15 ans, Stéphanie a quitté l’école secondaire après s’être fait diagnostiquer un trouble de personnalité limite et être tombé, malgré elle, dans la drogue. Ce n’est que près de dix ans plus tard, après une longue thérapie pour vaincre sa dépendance, qu’elle a décidé de retourner sur les bancs d’école.

«On m’a dit de suivre le programme Jeunes en action, donné par le CJE. J’ai fait plusieurs ateliers et j’avais aussi des rencontres avec une intervenante régulièrement», explique-t-elle.

Une fois qu’elle aura terminé ses études, Stéphanie aimerait à son tour jouer le rôle d’intervenante afin d’aider des jeunes vivant avec les problématiques qu’elle a dû surmonter.

Fierté
«C’est vraiment gratifiant de voir qu’une de nos jeunes a remporté une bourse. C’est là qu’on voit que tous ceux qu’on aide ont du potentiel, il suffit simplement de les guider», souligne Éric Lefebvre, directeur du CJE du Sud-Ouest, situé sur la rue Saint-Jacques dans Saint-Henri.

Desservant plus de 700 jeunes de l’arrondissement, l’organisme a pour mission d’aider les personnes âgées entre 16 et 35 ans désirant entreprendre une démarche de retour aux études ou au travail.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!