(Photo: GRacieuseté) Le conseiller de ville Craig Sauvé a été nommé vice-président de la Société de transport de Montréal (STM) lors de la 1ère séance du conseil municipal, lundi le 27 novembre, par la mairesse Valérie Plante.

Le conseiller de ville du Sud-Ouest, Craig Sauvé, cumule les titres depuis sa réélection, le 5 novembre. En plus de siéger au comité exécutif comme conseiller associé et avoir été élu président du caucus par ses collègues de Projet Montréal, il a officiellement été nommé vice-président de la Société de transports de Montréal (STM) par Valérie Plante lundi.

Porter ces différents chapeaux ne fait pas peur au conseiller du district Saint-Henri-Est-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles-Griffintown, qui voit plutôt ses nouvelles responsabilités comme une motivation à se surpasser.

«C’est un grand honneur de m’être fait confié toutes ses fonctions et je les prends très au sérieux, bien que ma priorité restera toujours mon arrondissement. Je suis un peu workaholic, je travaille 7 jours sur 7 et je suis confiant de pouvoir livrer la marchandise», mentionne-t-il.

Délogeant Elsie Lefebvre, défaite lors des élections municipales, Craig Sauvé prendra sa relève en tant que bras droit de Philippe Schnobb, à la tête de la STM depuis 2013. Son rôle premier sera de faire le pont entre l’administration de Projet Montréal et l’entreprise publique de transport, en plus de répondre aux questions des citoyens lors des conseils municipaux et siéger aux comités de la STM.

Ayant agi à titre de porte-parole en matière de transport de Projet Montréal lors de son dernier mandat, M. Sauvé croit que Valérie Plante l’a nommé pour son expérience dans le domaine.

«J’ai travaillé fort ces dernières années, j’étais au courant de tous les dossiers et j’étais dans l’audience à toutes les réunions du conseil d’administration de la STM pour être certain de bien faire ma job, explique-t-il. C’est une bonne continuité».

Changement d’orientation
Militant de Projet Montréal bien avant son élection en 2013, Craig Sauvé souhaite utiliser son nouveau rôle pour s’assurer que les nouvelles orientations de la mairesse Plante, qui diffèrent largement de l’administration précédente selon elle, soient respectées par la STM.

«Je crois que durant toute la campagne nous avons été très clairs. L’administration Coderre n’avait pas la même conviction de l’importance des transports en commun et de la mobilité. Nous, c’est vraiment ancré dans notre ADN», renchérit le conseiller de ville.

L’ajout de 300 autobus hybrides, une promesse faite par Projet Montréal lors de la campagne électorale, est la priorité de Craig Sauvé et son équipe pour les prochains trois ans. D’autres projets novateurs sont également dans la mire de la STM, bien que rien ne puisse être dévoilé pour le moment.

«Nous allons nous efforcer de penser en dehors de la boîte pour améliorer la qualité de vie des citoyens», ajoute le nouveau vice-président, qui travaillera en étroite collaboration avec Marianne Giguère, aux transports actifs, et Éric Alan Caldwell, porte-parole en matière de transports.

Malgré le changement d’orientation, plusieurs membres de l’opposition demeurent au sein du conseil d’administration de la STM. C’est le cas du membre de Coalition Montréal, Marvin Rotrand, en poste depuis 2001, et de Francisco Miele d’Équipe Coderre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!