(Photo: TC Media - Archives) Pour 2018, l'arrondissement devra composer avec une baisse nette de 400 000$ de la contribution de la ville-centre, pour une diminution totale de 6 M$ entre 2014 et 2024.

L’administration du Sud-Ouest composera avec un budget légèrement plus élevé l’année prochaine, ce qui permettra notamment d’investir dans des mesures d’apaisement de la circulation, une des priorités pour l’année 2018. Pour ne pas couper dans les services ni augmenter le taux de taxation des citoyens, l’arrondissement a dû puiser dans ses réserves.

S’élevant à 53,5 M$, le budget est de 1,7% supérieur à celui de 2017. «Il s’agit d’un taux de croissance normale, qui suit l’inflation. Nous ne dépensons pas indûment», assure le maire de l’arrondissement, Benoit Dorais.

Les propriétaires du Sud-Ouest vivront aussi les effets de l’inflation. Bien que le taux restera le même, leur compte de taxes augmentera d’environ 2%. Les nouvelles constructions dans l’arrondissement, qui ont fait bondir la valeur des maisons, expliquent cette hausse.

La taxe locale permettra d’engranger des revenus de 7,2 M$. Le reste du budget proviendra d’une dotation de 40,1 M$ de la ville-centre et de recettes liés à la tarification de services, comme l’octroi d’un permis de construction, estimées à 4,2 M$. L’administration Dorais affectera également 2 M$ de ses surplus.

Dépenses
Comme l’an dernier, près de la moitié du budget sera affectée à la direction des travaux publics, ce qui inclut notamment une somme de 5 M$ pour les travaux de voirie. De nouvelles traverses piétonnières, des saillies de trottoirs et du marquage sont dans les plans pour 2018. Une somme de 6 M$ sera aussi destinée aux parcs de l’arrondissement.

Le Bureau Accès Montréal (BAM), situé à la mairie de l’arrondissement, offrira une plus grande plage horaire. «Depuis lundi, nous sommes ouverts à 8h30 plutôt que 9h et nous avons ajouté un volet sans rendez-vous, qui sera ouvert de 8h30 à 17h et sur l’heure du midi également», précise le maire.

La direction de la culture, des sports et des loisirs obtiendra également le quart du budget. En plus d’une bonification de l’offre culturelle et sportive, il y aura un nouveau comité dédié au développement social.

«Plutôt que de faire des collaborations à gauche et à droite pour la tenue d’événements publics, ce sera centralisé en un seul comité», précise le maire.

Projet triennaux
Du côté du programme triennal d’immobilisations (PTI), qui s’échelonne jusqu’en 2020, plusieurs projets ont été présentés, notamment la piétonnisation de deux rues de l’arrondissement. Le parvis de Biencourt sera fermé à la circulation routière dès l’été prochain, alors que l’avenue Atwater, à la hauteur de la place du Marché, sera piétonne d’ici deux ans.

Plusieurs parcs du Sud-Ouest bénéficieront d’une remise à neuf, comme les parcs Saint-Jean-Bosco, Charles Drew et Émery-Sauvé.

En ce qui a trait aux infrastructures, on note le Pavillon des aînés qui prendra place sur la rue Ropery dans Pointe-Saint-Charles d’ici 2019 et le Complexe Gadbois qui aura droit à une mise aux normes de ses arénas. Un budget de 80 000$ sera aussi octroyé pour l’accessibilité universelle dans les bâtiments publics.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!