(Photo: Gracieuseté - Arrondissement du Sud-Ouest) Benoit Dorais entame sa 9e année comme maire de l'arrondissement du Sud-Ouest.

Le logement social étant un enjeu de taille dans le Sud-Ouest en raison des nombreuses nouvelles constructions sur le territoire, le maire Benoit Dorais a décidé de le placer au sommet de sa liste des priorités pour l’année 2018. Favoriser l’accessibilité universelle et la situation des jeunes de l’arrondissement est également dans sa mire.

Le maire Dorais compte rencontrer les représentants des divers organismes communautaires du Sud-Ouest dans les prochaines semaines pour évaluer les besoins de chaque quartier en matière de logements abordables.

Maintenant président du comité exécutif, il a déjà commencé à travailler avec la mairesse de Montréal, Valérie Plante, pour aller de l’avant avec la promesse de Projet Montréal de construire 12 000 logements sociaux en quatre ans.

«Dans le passé, le Sud-Ouest était allé chercher le tiers des nouvelles habitations à prix modique. Est-ce que ce sera encore le cas cette année? Je ne sais pas. Nous évaluons la situation de tous les arrondissements», précise M. Dorais.

Si la tendance se maintient, l’arrondissement devrait hériter d’environ 4 000 de ces unités.

Autres priorités
La formation d’un comité aviseur sur l’accessibilité universelle est un autre dossier prioritaire pour le maire Dorais. «On va le mettre en branle dans les prochaines semaines. Il va nous aider dans tous nos projets pour favoriser l’accessibilité universelle, comme les modifications règlementaires par exemple», explique-t-il, précisant qu’il s’agissait d’un de ses engagements électoraux.

Les membres de ce comité auront à déceler les lacunes dans les règlements, les plans d’action et les politiques de l’arrondissement.

Le maire souhaite également former un conseil jeunesse pour le Sud-Ouest, inspiré du modèle et des pratiques du Conseil jeunesse de Montréal, qui a été mis sur pied pour répondre aux préoccupations des Montréalais âgés entre 12 et 30 ans.

«Nous allons le bâtir avec les jeunes et pour les jeunes, en tenant compte des spécificités de l’arrondissement», mentionne M. Dorais.

Dans les semaines qui vont suivre, l’arrondissement organisera des rencontres avec les jeunes du quartier, que ce soit dans les écoles ou dans des locaux d’organismes communautaires destinés aux ados, afin de déterminer leurs besoins.

Nouveau poste
Les prochains mois ne seront pas de tout repos pour le maire Dorais qui assume depuis le 16 novembre, les fonctions de président du comité exécutif, un rôle qu’il prend très au sérieux.

«Ce sera une année extrêmement occupée, mais l’arrondissement du Sud-Ouest reste ma priorité», dit-il.

Il tient d’ailleurs à préciser que même s’il est numéro deux à la Ville de Montréal, il ne privilégiera pas le Sud-Ouest plus qu’un autre arrondissement. Il croit toutefois que ce nouveau rôle et le fait que Valérie Plante soit à la tête de la Ville faciliteront l’avancement de certains dossiers dans le secteur, notamment l’implantation de mesures d’apaisement de la circulation sur les artères commerciales.

«Quand nous avions des dossiers à défendre auprès de la ville-centre, ça bloquait parfois en raison de deux orientations politiques différentes. Maintenant, avec une même vision, celle de Projet Montréal, ça va grandement alléger le processus administratif», explique-t-il.

L’équipe Plante-Dorais souhaite d’ailleurs laisser une plus grande latitude aux arrondissements tout en s’assurant de garder une cohérence au sein de l’ensemble du territoire montréalais.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!