(Photo: Gracieuseté - Parcours Innovation PME MTL) Plus de 140 PME ont participé au programme formatif piloté par la Ville de Montréal depuis ses débuts, en 2015, ce qui a permis de créer plus de 500 emplois.

Deux entreprises du Sud-Ouest ont été sélectionnées pour participer au Parcours innovation PME MTL, un programme qui vise à augmenter la croissance de 40 petites et moyennes entreprises (PME) de l’Île de Montréal. Les firmes 123 Certification et FAKE Digital Entertainment pourront profiter de formations individuelles, d’un coaching personnalisé et de conférences durant toute l’année.

En plus de remplir des critères précis, comme avoir un fort potentiel de croissance, un chiffre d’affaires d’au moins 1 M$, une équipe de moins de 250 employés et être en activité depuis au minimum deux ans, les entreprises devaient soumettre une problématique commerciale à résoudre tout au long de leur parcours.

«Nous voulons accroître nos activités, mentionne Jérôme Arnaud, directeur général de FAKE Digital Entertainment. Il y a des réponses que l’on trouve nous-mêmes, mais nous avons besoin d’avis d’experts et de discuter avec d’autres PME en croissance pour en apprendre davantage».

L’entreprise spécialisée dans les effets spéciaux au cinéma et au petit écran compte présentement une cinquantaine d’employés, mais désire augmenter ses effectifs afin de déployer ses services à plus grande échelle.

«Nous travaillons déjà sur la côte ouest des États-Unis et dans d’autres pays à distance, mais ce que nous voulons c’est travailler avec nos clients peu importe où ils se situent dans le monde», explique le directeur général.

L’équipe souhaite se distinguer des autres compagnies de post-production montréalaises en offrant un accompagnement humain à sa clientèle, de la conception du film à sa projection, ce qui se fait très peu dans le milieu, selon M. Arnaud.

Située sur la rue Ottawa dans Griffintown depuis maintenant quatre ans et mis sur pied il y a 17 ans, FAKE Digital Entertainement a notamment travaillé sur plusieurs œuvres de Jean-Marc Vallée, dont Wild, Dallas Buyers Club et Big Little Lies, qui vient de remporter le Golden Globe de la meilleure minisérie.

123 Certification
Quant à la compagnie 123 Certification, elle compte aussi utiliser ce bagage formatif pour augmenter sa croissance.

Mis sur pied par l’ingénieur Claude Choquet, l’entreprise ayant pignon sur la rue Saint-Ambroise dans Saint-Henri a pour mission de simplifier le processus de formation et de certification pour le métier de soudeur par le biais d’un simulateur immersif.

Conçue par M. Choquet, l’invention 100% virtuelle et en 3D réplique l’environnement de travail, la machine à souder et capture toutes les actions du soudeur. L’appareil a d’ailleurs été vendu dans des industries et des écoles de formation aux quatre coins du globe.

Parcours innovation
Après avoir complété des tests psychométriques et une auto-évaluation, les PME bénéficient de trois journées de formation sur l’innovation ainsi que trois autres jours consacrés à des ateliers pour les aider à trouver des solutions au défi qu’elles ont identifié. À l’automne, les compagnies reçoivent 20h de coaching pour implanter la solution choisie.

À la fin de l’édition 2016, 28 compagnies sur 30 avaient trouvé la réponse au défi identifiée et presque toutes avaient réussi à la mettre en application. Les résultats de l’année 2017 n’ont pas encore été dévoilés, mais ils s’annoncent tout aussi prometteurs.

«Au terme de l’année, nous constatons que les chefs d’entreprises déploient plus d’audace, n’hésitent pas à embaucher et à investir et leurs processus de gestion sont améliorés», indique Jules Chamberland-Lajoie, relationniste à la Ville de Montréal.

Bénéficiant d’un soutien financier de près de 1 M$ pour la période 2018-2020, le Parcours innovation reçoit également une contribution de 1,1 M$ du gouvernement du Québec pour la même durée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!