(Photo: TC Media - Archives) Le PDQ 15 souhaite être plus présent aux intersections problématiques pour surveiller les comportements des automobilistes.

Constatant les préoccupations de plusieurs résidents du Sud-Ouest quant aux vols, les policiers du poste de quartier (PDQ) 15 ont décidé d’être plus visible sur le territoire afin de rassurer la communauté, ce qui a mené à douze arrestations en 2017. Le nombre de vols qualifiés a ainsi diminué de 24% par rapport à 2016.

Alors que le nombre d’actes criminels est relativement stable par rapport aux dernières années, cela fait deux ans de suite que les vols qualifiés, c’est-à-dire les vols perpétrés avec violence envers un individu, sont en baisse. Le commandant du PDQ 15, Sylvain Parent, croit que ces résultats sont directement liés aux actions posées par son équipe.

«En 2017, nous nous étions donnés comme objectif d’être plus visibles. On parle de plus de 1000 heures de patrouille à vélo entre les mois de mai et novembre, quelques centaines d’heures de plus que l’année précédente», explique le commandant.

Qui dit davantage de présence policière, dit augmentation du nombre de constats d’infraction. En 2017, le nombre d’interventions en lien avec les règlements municipaux a grimpé de 6%, que ce soit pour la consommation de boissons alcoolisées dans les parcs ou pour avoir dérangé l’ordre public par exemple.

Voyant les résultats bénéfiques d’une présence policière accrue, le commandant Parent souhaite continuer sur cette voie.

Circulation
Assurer la fluidité de la circulation et diminuer les impacts du trafic sur les résidents de l’arrondissement est une autre priorité du PDQ 15 pour 2018.
«Avec Turcot et le pont Champlain, il y a une grande différence en terme de présence de véhicules dans le Sud-Ouest et malgré tout, le nombre d’accidents de la route est stable», mentionne le commandant Parent, qui associe ces résultats positifs aux efforts déployés par son équipe.

Certaines intersections problématiques ont été recensées et des policiers ont assuré une présence constante à ces endroits pendant les heures de pointe, notamment au coin des rues Notre-Dame et Atwater dans Saint-Henri ainsi que De La Vérendrye et Jolicoeur dans Ville-Émard.

«Puisque nous sommes visibles, les gens sont plus prudents et ça nous permet de valider s’il y a un problème avec l’intersection. Si on donne plus de constats d’infractions à un endroit, c’est peut-être cet endroit le problème», ajoute le lieutenant Sylvain Malo.

L’équipe du PDQ 15 souhaite toutefois améliorer la sécurité des piétons et cyclistes, surreprésentés dans les accidents de la route.

«C’est définitivement une chose sur laquelle on va s’attaquer. Pour le moment, nous concentrons nos efforts sur l’axe Atwater, entre Saint-Antoine et Notre-Dame, et nous allons cibler d’autres intersections accidentogènes au cours de l’année», précise M. Parent.

Volet communautaire
Outre assurer la sécurité des résidents du Sud-Ouest, l’équipe s’implique auprès de plusieurs organismes communautaires. «Le fait de faire partie des tables de concertation des quartiers nous permet de travailler en amont des problématiques», explique Mourad Meberbeche, conseiller en développement communautaire au PDQ 15.

Les agents travaillent de près avec les aînés, non seulement pour prévenir certaines problématiques, comme les abus commis par des proches, mais aussi pour briser l’isolement.

«Ce sont des personnes vulnérables qui vivent souvent la solitude. Chaque année, nous organisons une fête de Noël au centre Monseigneur Pigeon où il y a des cadeaux, de la danse et le père Noël», mentionne M. Meberbeche, ajoutant que 80 personnes y ont pris part le 14 décembre.

Les policiers continueront également de faire de la prévention chez les jeunes, spécialement en ce qui a trait à la radicalisation, l’intimidation et l’utilisation des réseaux sociaux.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!