(hoto: Gracieuseté – Action-Gardien) Des résidents du Sud-Ouest ont pris la parole, mardi, pour dénoncer le sous-financement des programmes sociaux et des organismes communautaires.

Une centaine de personnes ont exprimé leur opinion sur les enjeux auxquels font face les organismes communautaires mardi midi. Devant le métro Lionel-Groulx, ils ont affiché leurs messages sur des fiches accrochées à des cordes à linge sous les tentes de divers organismes du Sud-Ouest et de Verdun.

Ce vox pop s’est tenu parallèlement à d’autres mobilisations à Montréal dans le cadre de la campagne «Engagez-vous pour le communautaire», qui vise à obtenir un financement du gouvernement de 475 M$ dédiés aux quelque 4000 organismes du Québec.

Chaque kiosque abordait un sujet différent, que ce soit l’importance du milieu communautaire dans le quotidien, ce que les organismes pourraient accomplir avec plus d’argent ou les impacts des coupures gouvernementales.

«Le but était de se faire entendre et d’avoir l’opinion d’un public qui ne fréquente pas nécessairement les organismes communautaires au quotidien, mais qui voit quand même les impacts de l’austérité», explique Gessica Gropp, chargée de projet à la table de concertation Action-Gardien dans Pointe-Saint-Charles.

Le Comité d’éducation aux adultes de Saint-Henri et la Petite-Bourgogne (CÉDA) ainsi que le Projet P.A.L de Verdun étaient également sur les lieux pour sensibiliser les passants. Ils avaient joint l’utile à l’agréable en organisant une roue de fortune où les participants devaient répondre à un quiz.

Après le tribunal d’opinion populaire qui s’est déroulé dans les locaux du CÉDA le 7 février, l’action de mardi était la dernière étape de la campagne de mobilisation avant la présentation du budget provincial, prévu à la fin mars.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!